Nicolas Batum
Nicolas Batum au dunk... | AFP - Jean-Chrisotph Verhaegen

Nancy face à son destin

Publié le , modifié le

Battu pour la première fois en championnat ce week-end, vaincu la semaine dernière en Euroligue à l'Olympiakos, le SLUC joue son avenir européen jeudi lors de la venue de Cantu, en 6e journée d'Euroligue. Invaincue dans sa salle, l'équipe de Nicolas Batum, aux trois défaites pour autant de regrets, doit prendre sa revanche sur une équipe transalpine qu'elle avait malmenée chez elle. Dans un groupe A où les six équipes se tiennent en un point, le match est crucial.

La semaine dernière, le groupe A a vécu un petit séisme. Les leaders ont perdu, les derniers ont gagné, et voilà tout le monde, avant cette 9e journée, réuni en un point, avec soit 3 victoires et deux défaites, soit 3 défaites et deux victoires. Cantu, Fenerbahçe et Vitoria d'un côté, Bilbao Nancy et Olympiakos de l'autre, tout reste possible lors de cette première journée des matches retours. Pour le champion de France en titre, la venue de Cantu est vitale, d'autant plus que l'Olympiakos est sorti vainqueur de la réception de Bilbao (88-81) en match avancé, lui laissant le strapontin de dernier de la poule avec un match de plus.

Depuis le début de leur aventure européenne, les Nancéiens sont souvent sortis du parquet avec des regrets, avec l'impression d'avoir eu la possibilité de conquérir des victoires qui se finissaient par des défaites. A Cantu, lors de leur première sortie, un revers (80-69) n'avait pas récompensé un bon début de match et une mi-temps à égalité (44-44). Idem la semaine dernière à l'Olympiakos. Résultat: avec trois défaites, l'équipe ne peut pas se permettre le moindre faux-pas, surtout pas à domicile. Dans ce groupe A, seulement trois équipes ont perdu dans leur antre en quinze matches. Rester inflexible au palais des Sports Jean-Weille sera déjà une partie du contrat rempli pour accéder au Top 16. La semaine dernière, en Grèce, Nicolas Batum et Akin Akingbala, les deux principales armes offensives, avaient été muselés, et le collectif totalement dominé dans la raquette. De tels maux ne pourraient valoir qu'une sanction similaire contre Cantu, l'une des belles révélations de ce début de saison avec un effectif impressionnant.

En revanche, si Batum (qui avait flirté avec un triple-double contre Cantu), Akingbala jouent à leur main et sont soutenus par Moerman, Linehan et Shuler sur la durée de la rencontre, Nancy sera difficile à battre. Et Cantu pourrait continuer ses voyages à vide, comme c'est le cas depuis le début de cette Euroligue. Mais attention aux tirs de loin de Markoishvili, et il faudra cette fois parvenir à emballer la rencontre, sans se laisser endormir par le faux-rythme transalpin.

La 6e journée

Groupe A
Olympiakos Le Pirée (GRE) - Bilbao (ESP) 88-81
Nancy (FRA) - Cantu (ITA) jeudi
Vitoria (ESP) - Fenerbahçe (TUR) jeudi
Classement:
1. Olympiakos 9pts
2. Vitoria 8
  . Fenerbahçe 8
  . Cantu 8
  . Bilbao 8
6. Nancy 7
Groupe B
CSKA Moscou (RUS) - Kaunas (LTU) 95-82
Malaga (ESP) - Panathinaïkos (GRE) jeudi
KK Zagreb (CRO) - Bamberg (GER) jeudi
Classement:
1. CSKA Moscou 12pts
2. Panathinaïkos 8
  . Malaga 8
4. Bamberg 7
  . Kaunas 7
6. KK Zagreb 6
Groupe C
Efes Istanbul (TUR) - Partizan Belgrade (SRB) 67-58
Real Madrid (ESP) - Charleroi (BEL) jeudi
Maccabi Tel-Aviv (ISR) - Milan (ITA) jeudi
Classement:
1. Maccabi Tel Aviv 9pts
  . Efes Istanbul 9
  . Partizan Belgrade 9
4. Real Madrid 8
5. Milan 7
6. Charleroi 6
Groupe D

Sienne (ITA) - Kazan (RUS) 73-79
Galatasaray (TUR) - Gdynia (POL) jeudi
Barcelone (ESP) - Lujbljana (SLO) jeudi
Classement:
1. Barcelone 10pts
  . Kazan 10
  . Sienne 10
4. Galatasaray 7
5. Ljubjana 6
6. Gdynia 5

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze