Nancy au pied du mur

Nancy au pied du mur

Publié le , modifié le

Renforcé par l'Américain Kenny Grégory, Nancy doit trouver les clés offensives et défensives pour venir à bout Fenerbahce. La victoire est impérative pour rester en course pour le Top 16. Sans Nicolas Batum, Nancy n'est plus la même équipe et connait des difficultés dans son jeu.

Dans le groupe A, le plus serré de tous, Nancy a perdu gros à Bilbao la semaine dernière: une très lourde défaite (97-75), la perte du capital point-average sur les Espagnols et des doutes sur sa capacité à jouer sans sa star Nicolas Batum, reparti en NBA (Portland) avec la levée programmée du lock-out. Les Lorrains devront impérativement s'imposer dans leurs deux derniers matches à domicile contre Fenerbahçe et l'Olympiakos Le Pirée pour espérer accéder au Top 16.

Comme on s'y attendait, Nancy a été exposé sur le poste 3 (ailier), celui qu'occupait Batum, où Jamal Shuler a payé son manque de taille. Le champion de France a aussi manqué d'un leader offensif dans les dernières minutes, capable de concrétiser. Pour venir à bout de Havrais accrocheurs. Le trio Moerman, Amagou, Samnick a alimenté le score, notamment au loin (11/28) et le Sluc a serré la vis avec la bagatelle de 38 rebonds défensifs. Ce sera encore une partie de la solution. En complément, l'Américain Grégory - aussi contacté par Fenerbahce, qui a perdu un joueur NBA, le Suisse Thabo Sefolosha - est attendu pour apporter de la densité et de l'expérience.

Gregory, le successeur de Batum

Passé Le Mans, où il fut champion de France en 2006 avec un certain Batum,  ce solide ailier de 33 ans (1,97m) a un profil complet et peut prendre le scoring à son compte. Ce globe-trotter européen, passé par Valence, Paok Salonique, EP Istanbul et Ljubljana, a disputé trois saisons d'Euroligue. Lors de la première du Mans dans la compétition européenne phare, il avait tourné 14,9 point de moyenne, 52% à 3 points. La saison dernière, il était à 14 point en moyenne à Ljubljana. Bref, du sérieux. Le joueur devra vite se mettre en action pour aider Nancy dans sa quête de Top 16.

Mathieu Baratas