Lardy, Salagnac, Dongue, France Mozambique
Lardy trouve sa coéquipière français Salagnac malgré la Mozambicaine Dongue | OZAN KOSE / AFP

Mondial: Les Bleues se remettent sur le bon chemin

Publié le , modifié le

Battue par la Turquie la veille, l'équipe de France de basket a remis les pendules à l'heure en surclassant le Mozambique à Ankara (89-45). Les Tricolores se sont appuyées sur Sandrine Gruda (19 pts, 7 rbds), une défense agressive et un banc prolifique pour surclasser la nation la plus faible de ces Championnats du monde.

Il leur aura fallu un quart-temps pour se remettre la tête à l'endroit. Battues sur le fil par la Turquie, hôte de la compétition, en ouverture, les troupes de Valérie Garnier portaient encore les stigmates de cette cruelle défaite lorsqu'elles sont revenues sur les lieux de la désillusion à Ankara. Le Mozambique, nation la plus faible de ce Mondial dont aucune joueuse n'est professionnelle représentait a priori l'adversaire idéal pour se relancer. Sans aucune joueuse professionnelle, la nation africaine n'avait pourtant pas été ridicule contre le Canada la veille (54-69). A la fin du premier quart-temps face aux Bleues, elles tenaient encore la distance (20-13).

Les remplaçantes offrent 40 points

Moment choisi par les vice-championnes olympiques et d'Europe pour faire valoir leur statut. Les ingrédients sont les mêmes que face aux Turques: une défense agressive et des ballons à l'intérieur pour Sandrine Gruda. Hier, cela leur avait permis de compter dix points d'avance sur les locales avant de subir une indigestion. Cette fois, le festin s'est poursuivi jusqu'à la fin. Il faut dire qu'à la recette originelle est venu se greffer un banc performant, auteur de près de 40 points. A l'image de Salagnac (13 pts), Tchatchouang (12 pts) et Skrela (8 pts), les remplaçantes françaises ont bien pris le relais des titulaires

Les Bleues devront battre le Canada

La Mozambicaine Dongue a bien tenté de résister à la vague bleue (18 pts, 11 rbds). Cela ne suffisait pas. Désormais, les Tricolores doivent espérer une victoire du Canada sur la Turquie pour encore rêver à la première place du groupe B, directement qualificative pour les quarts de finale. Sinon, elles en passeront par un barrage en forme de 8e de finale. Dans tous les cas, les coéquipières de Céline Dumerc auront intérêt à vaincre les Canadiennes mardi lors de leur dernier match de poule. Pour décrocher la tête de sa poule ou s'éviter les ogresses espagnoles, championnes d'Europe en titre, et tchèques, vice-championnes du monde...

Jerome Carrere