Mondial 2019 : La France, déjà qualifiée, battue en Finlande

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Vincent Collet
Vincent Collet | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les basketteurs français, déjà qualifiés pour le Mondial 2019 en Chine (31 août-15 septembre), se sont inclinés en Finlande à Espoo 76 à 69 jeudi, pour l'avant-dernier match de qualifications, mais conservent la tête du groupe.

Une défaite sans conséquence. Avec cette déroute en Finlande (76-69), les Bleus enregistrent leur deuxième revers dans la phase qualificative après une première défaite en déplacement en Bulgarie (74-68) en septembre 2018. Ils recevront la République tchèque, deuxième du groupe, dimanche à Rezé dans la banlieue de Nantes, pour le dernier match de qualification. Avec une victoire de plus que les Tchèques avant cette dernière rencontre (9 contre 8), ils pourront même se permettre de s'incliner par moins de 14 points pour rester en tête du groupe et être tête de série au tirage au sort le 16 mars à Shenzhen, l'une des villes hôtes. 

Premiers pas pour Théo Malédon

Pour ses débuts sous le maillot bleu avec le numéro 11, le jeune meneur de jeu de 17 ans Théo Malédon a disputé une quinzaine de minutes, inscrivant 3 points. Les hommes de Vincent Collet ont pêché au niveau de l'adresse, à seulement 40% (23/57). Devant au score après 20 minutes de jeu (33-31), les Bleus ont flanché dans la seconde période, avec notamment un petit passage à vide en fin de troisième quart-temps. Menés de dix points à cinq minutes de la fin (62-52, 35e), les Français ont cru pouvoir renverser la rencontre grâce à deux paniers à trois points de Lahaou Konaté et un autre tir primé d'Amine Noua pour recoller à trois unités dans la dernière minute  du match (70-67). Mais les joueurs de Henrik Dettmann ont tenu le choc, grâce aux 29 points de Jamar Wilson, énorme en seconde mi-temps et auteur d'un dernier panier au buzzer. Avec ce succès, les Finlandais conservent leurs espoirs de qualification pour la Chine, mais devront s'imposer en Russie dimanche pour disputer le Mondial.

AFP