MIami Heat James Bosh discussion 102010
James et Bosh en pleine discussion | AFP - Getty

Miami rate son entrée

Publié le , modifié le

Premier coup de chaleur pour le Heat qui s'est incliné dès son premier match de NBA chez les Celtics de Boston 88-80. Avec 31 pts, LeBron James a tenu son rang mais pas Wade (13 pts) et Bosh (8 pts). Raillée par le public du Garden, l'équipe la plus détestée des USA doit vite gagner pour éviter une crise. Portland et Batum n'ont pas manqué leurs débuts. Les Blazers ont battu Phoenix 106-92 et l'ancien manceau a réussi un double double (19 points et 11 rebonds).

"Il n'y a qu'en finale NBA que tu vois autant de caméras. Et ce n'est le premier match de la saison." Avec l'arrivée de LeBron James au Heat, DwayneWade va devoir s'habituer à ce grand cirque médiatique et à la pression qui entoure désormais la franchise floridienne. Cette dernière va être d'autant plus forte que Miami a perdu son premier match sur le parquet de Boston, finaliste malheureux de la dernière saison. Bien plus rôdés collectivement et défensivement, les Celtics ont littéralement marché sur le Heat en première mi-temps (45-28), annihilant le feu du "Big Three" James - Wade - Bosh. Avec seulement 9 points marqués en première période, 15 points de retard à la pause, 27% de réussite aux tirs et 9 balles perdues, dont 5 de James, le Heat ne pouvait pas faire pire. Le public du Garden, impitoyable pour James, était aux anges en chantant des "sur-cotés, sur-cotés". La grosse machine floridienne se mettait en marche après la pause. Sous l'impulsion d'un James redevenu Roi (31 pts), Miami est revenu à seulement trois points à une minutes de la fin mais Ray Allen a offert aux Celtics une victoire méritée avec un panier à trois points meurtrier. "Cela va prend du temps, on le sait, a indiqué James. On a l'impression de  ne pas avoir été assez égoïste, d'avoir trop voulu s'aider les uns les autres." Wade s'est lui montré réaliste et ironique : ""Je suis désolé si tout le monde pensait que nous gagnerions nos 82 matches de saison régulière. Cela n'arrivera pas." Candidat au titre, Boston a lui présenté un beau visage avec un Ray Allen de feu (20 points, 5 tirs à trois points sur 8 tentés) et un Rajon Rondo de gala (17 passes décisives). Un modèle de collectif pour ...Miami.

Batum et les Lakers brillent

Oubliés l'année 2009 gâchée par une blessure à l'épaule et les playoffs 2010 stoppés net par Phoenis dès le 1er tour. En un match, Nicolas Batum a pris une superbe revanche. L'ailier français s'est signalé dès l'ouverture de la saison par un double double (19 pts et 11 rebonds) prépondérant dans la victoire des Blazers sur les Suns 106-92. L'ancien manceau a porté son équipe dans le dernier quart  temps en réussissant trois paniers à trois points dans les quatre dernières minutes et en inscrivant 11 des 13 derniers points de son équipe. Portland était mené de six points à l'entame de l'ultime période de jeu  (81-75) mais est revenu au score (86-86) à huit minutes de la fin, avant que Batum, auteur de 8 pts jusqu'alors, n'entre en action. Brandon Roy a inscrit 24 points pour les Blazers alors que Steve Nash s'est  fendu de 26 unités pour les Suns, qui étaient menés au score jusqu'à la pause avant de prendre les devants dans le troisième quart temps. Il faudra peut-être compter sur les Blazers cette saison. Doubles champions en titre, les Lakers ont eux tenu leur rang en disposant de Houton 112-110. Comme l'indique le score, rien ne fût facile pour les Californiens, menés une grande partie de la rencontre. Le détonateur des Lakers n'était autre que l'arrière Shannon Brown qui a réussi quatre paniers à trois points en six minutes lors du dernier quart-temps. Grâce à lui, les Lakers sont passé de 77-82 à 99-91 en leur faveur. Kobe Bryant a inscrit 27 points et Pau Gasol 29 points (plus 11 rebonds, 2  passes décisives et 2 contres) mais c'est le meneur de jeu Steve Blake, recruté cet été, qui a inscrit le panier libérateur pour les Lakers, de derrière la ligne des trois points et avec seulement 18 secondes à jouer.

RESULTATS DE LA NUIT

Boston - Miami 88 - 80
Portland - Phoenix 106 - 92
LA Lakers - Houston 112 - 110