Brandan Wright portrait warriors 2010
Brandan Wright avec le maillot des Golden State Warriors. | AFP - ELLWOOD

Les Warriors font sauter la banque !

Publié le , modifié le

Les Golden State Warriors ont été rachetés 450 millions de dollars, une somme record en NBA. Ce rachat à prix d’or a été effectué par deux hommes : l’actionnaire minoritaire des Celtics, Joe Lacob et le président de la société de production Mandalay Entertainment, Peter Gruber, qui « apprécie l’opportunité d’aider à l’avenir les Warriors ». Avec ce demi-milliard, la franchise californienne devient la plus chère de l’histoire.

Les Golden State Warriors changent de main. Et pas à n’importequel prix ! Joe Lacob, actionnaire des Celtics de Boston et le présidentde la société de production Mandalay Entertainment, Peter Gruber, ont dépensépas moins de 450 millions de dollars pour s’offrir les commandes du clubcalifornien. Achetés 119 millions de dollars par l’ancien propriétaire ChrisCohan, les Warriors ont vu leur cote sérieusement grimper. A un tel point, quece rachat devient historique puisque jamais autant d’argent n’avait été dépensédans une vente d’un club. Il y a six ans de cela (2004), Robert Sarver avaitracheté les Phoenix Suns pour 401 millions de dollars. Et les deux repreneurs n’ontpas tardé à mettre la main à la poche. Puisqu’ils ont supplanté le « businessman »Larry Ellison, cofondateur de la firme Oracle spécialisée en système de gestionde base dedonnées, donné grand favoripour acquérir la franchise d’Oakland. Après avoir mis le grappin sur les Warriors,Joe Lacob, lui, devra probablementdivorcer avec les Celtics. Son implication au sein du club de Boston devra eneffet être reconsidéré afin d’éviter tout conflit d’intérêt.

California dreamin’ ?

Dans cette folie des transferts des agents libres (Stoudemirechez les Knicks, Bosh et James à Miami) et avec une telle somme déboursée, onimagine aisément que les deux hommes ont des projets plein la tête pour lefutur des Golden State Warriors. « Je suis incroyablement excité d’être lenouveau gérant de cette franchise NBA légendaire. C’est mon rêve matérialisé »,s’est targué Lacob. Car le prix de rachat du club californien, astronomique,fait office d’écran de fumée. Trois fois champion NBA (1947, 1956, 1975), il nes’est qualifié qu’une seul fois pour les play-offs depuis 1975. C’était en2007. Autant dire que le dernier trophée de la franchise NBA commence à devenirpoussiéreux. Les nouveaux repreneurs risquent bien de souffler un vent nouveau.Et de bâtir, à coup de millions, pourquoi pas, une armada pour des Warriors flambantneufs. En tout cas, le rêve est permis.

Par Rayan Ouamara