Les USA face au reste du monde

Publié le , modifié le

Comme les hommes début septembre, les Américaines sont en reconquête sur la planète basket. Comme les hommes, elles ont un adversaire de taille (Australie). Comme les hommes, elles sont favorites. Championnes olympique en titre, les USA visent le titre mondial en République tchèque pour asseoir définitivement leur domination. Championne d'Europe en 2009 mais privée de trois joueuses majeurs, la France s'attend elle à une compétition difficile.

En 2006, le Mondial masculin avait accouché d'une superbe victoire de l'Espagne, les USA ne terminant que troisièmes. Chez les dames, l'Australie avait elle aussi remporté le titre contre la Russie, les Américaines ne prenant que la 3e place. Si les JO ont remis les Etats-Unis au sommet de la hiérarchie, le Mondial résiste encore à l'ogre US. L'appétit est féroce mais la rivalité avec l'Australie est toujours aussi présente. Australiennes et Américaines, qui évoluent respectivement dans lespoules A  et B lors de la première phase, se rencontreront une premièrefois --sauf  impensables contre-performances à répétition-- au deuxièmetour de la compétition, avant de possibles retrouvailles en finale. Lors de leur dernière grande confrontation, en finale des JO dePékin, les  Américaines avaient infligé une cinglante correction(92-65) à leurs rivales. Les deux équipes, sans leurs meilleures joueuses, se sont déjàjaugées  vendredi soir à Salamanque en Espagne pour une victoire(83-77) des Aussies,  sans leur vedette Lauren Jackson toute justeauréolée d'un titre de championne  WNBA et d'un troisième titre demeilleure joueuse de la finale. Avec leurs effectifs au complet, les deux équipes évalueront dès le premier  tour les possibilités de leurs adversaires.

L'Australie affrontera dans sa poule la Chine, 4e des Jeux de Pékin, la  Biélorussie et le Canada. Les Etats-Unis rencontreront la Grèce, qui dispute son premierMondial un an  après son étonnante cinquième place à l'Euro dans lesillage de la meneuse Evina  Maltsi, la France, championne d'Europe àl'équipe rajeunie, et le Sénégal. Les outsiders ne sont pas nombreux. La Russie, deuxième nation mondiale et finaliste il y a quatre ans, mène ce  groupe avec le Brésil, l'Espagne, la République tchèque, soutenue par son  public, la Chine voire la France, même amoindrie par les blessures de Gruda, Yacoubou et E. Gomis. Pierre Vincent reste d'ailleurs très mesuré dans ses objectifs. Avec son infirmerie pleine, il ne vise pas plus que les quarts. "Notre premier objectif, qu'il ne faut pas oublier, c'est de préparer cette équipe pour l'avenir, notamment le Championnat d'Europe l'année prochaine, avance-t-il.  Même si on est affaibli, on y va pour atteindre les quarts. Ca reste l'objectif  plancher."

LA FRANCE A LA LOUPE

Le groupe des 12 joueuses
Anaël Lardy (22 ans, 1,70 m, meneuse, Bourges), Endéné Miyem (22 ans, 1,88 m, intérieure, Bourges), Florence Lepron (24 ans, 1,82 m, meneuse, Tarbes), Marielle Amant (20 ans, 1,90 m, intérieure, Arras), Clémence Beikes (26 ans, 1,78 m, arrière, Saint-Amand), Céline Dumerc (28 ans, 1,69 m, meneuse, Ekaterinbourg/RUS), Jennifer Digbeu (23 ans, 1,90 m, ailière, Bourges), Johanne Gomis (25 ans, 1,79 m, arrière, Arras), Marion Laborde (23 ans, 1,78 m, arrière, Basket Landes), Elodie Godin (25 ans, 1,90 m, intérieure, Tarente/ITA), Emmeline Ndongue (27 ans, 1,92 m, intérieure, Bourges), Pauline Jannault-Lo (23 ans, 1,92 m, ailière, Tarbes)
Entraîneur: Pierre Vincent - Assistants: François Brisson, Thierry Moullec

. Programme de l'équipe de France au premier tour (en heures françaises)
Jeudi 23 septembre (20H15): Sénégal - France
Vendredi 24 septembre (20H15): France - Grèce
Samedi 25 septembre (15H15): Etats-Unis - France

Si qualifiée
. Deuxième tour du 27 au 29 septembre
. Quarts de finale le 1er octobre
. Demi-finale le 2 octobre
. Finale le 3 octobre

TABLEAU DE BORD DU MONDIAL

. Formule
Les 24 pays qualifiés sont répartis dans quatre groupes de six équipes qui se rencontrent lors du premier tour. Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour le deuxième tour disputé dans deux poules de six équipes: les qualifiés des groupes A et B dans un groupe E, les qualifiés des groupe C et D dans un groupe F (les équipes conservent l'intégralité de leurs points du premier tour). Les quatre premiers sont ensuite qualifiés pour des quarts de finale croisés (E1-F4, E2-F3...).
Les deux premiers tours se disputent du 23 au 29 septembre à Ostrava (est) et Brno (sud). La phase finale (quarts, demies et finale) se joue à partir du 1er octobre à Karlovy Vary (ouest).

. Composition des quatre groupes
Groupe A (à Ostrava): Canada, Biélorussie, Chine, Australie
Groupe B (à Ostrava): Sénégal, Grèce, Etats-Unis, France
Groupe C (à Brno): Mali, Corée du Sud, Brésil, Espagne
Groupe D (à Brno): Japon, République tchèque, Argentine, Russie

. Podiums depuis la première édition en 1953
2006 (Brésil): 1. Australie, 2. Russie, 3. Etats-Unis
2002 (Chine): 1. Etats-Unis, 2. Russie, 3. Australie
1998 (Allemagne): 1. Etats-Unis, 2. Russie, 3. Australie
1994 (Australie): 1. Brésil, 2. Chine, 3. Etats-Unis
1990 (Malaisie): 1. Etats-Unis, 2. Yougoslavie, 3. Cuba
1986 (URSS): 1. Etats-Unis, 2. URSS, 3. Canada
1983 (Brésil): 1. URSS, 2. Etats-Unis, 3. Chine
1979 (Corée du sud): 1. Etats-Unis, 2. Corée du sud, 3. Canada
1975 (Colombie): 1. URSS, 2. Japon, 3. Tchécoslovaquie
1971 (Brésil): 1. URSS, 2. Tchécoslovaquie, 3. Brésil
1967 (Tchécoslovaquie): 1. URSS, 2. Corée du sud, 3. Tchécoslovaquie
1964 (Pérou): 1. URSS, 2. Tchécoslovaquie, 3. Bulgarie
1959 (URSS): 1. URSS, 2. Bulgarie, 3. Tchécoslovaquie
1957 (Brésil): 1. Etats-Unis, 2. URSS, 3. Tchécoslovaquie
1953 (Chili): 1. Etats-Unis, 2. Chili, 3. France

. Classement final de l'édition 2006
1. Australie, 2. Russie, 3. Etats-Unis, 4. Brésil, 5. France, 6. Lituanie, 7. République tchèque, 8. Espagne, 9. Argentine, 10. Canada, 11. Cuba, 12. Chine, 13. Corée du sud, 14. Taïwan, 15. Sénégal, 16. Nigeria