Kevin Durant Etats-Unis VS Turquie Mondial 2010
Kevin Durant a encore fait parler tout son talent lors de la finale entre les Etats-Unis et la Turquie. | AFP - Franck Fife

Les USA au sommet

Publié le , modifié le

Les Etats-Unis, sacrés en 1986 et 1994, se sont offerts la couronne mondiale à la faveur d'une franche victoire sur la Turquie, dimanche, au Sinan Erdem Dom d'Istanbul (81-64). Emmenée par un Kevin Durant explosif, la sélection américaine a mené la rencontre de bout en bout et compté jusqu'à 19 points d'avance sur sa rivale turque. En début de soirée, la Lituanie a décroché la médaille de bronze en battant la Serbie (99-88).

Seize ans que les Etats-Unis attendaient de remonter sur la plus haute marche du basket mondial. C'est désormais chose faite grâce à une victoire nette et sans bavure sur le pays hôte de la compétition, la Turquie. Même privée de l'ensemble des douze champions olympiques de 2008, la sélection américaine a su repousser les ardeurs turques, grâce notamment à un Kevin Durant décisif, auteur de 28 points et élu sans surprise MVP du tournoi. Loin de se laisser impressionner par l'hostilité manifeste du public à l'entame de la rencontre, les Américains ont rapidement pris les commandes de la partie, affichant une réelle différence de niveau et surtout d'immenses qualités athlétiques.

Grâce aux paniers lointains de Durant et aux pénétrations de Westbrook, les Etats-Unis ont tué le match dès la 24e  minute après deux nouveaux paniers primés de Durant (50-32). Dépassée par le stress et l'enjeu, la Turquie n'est pas parvenue à redresser la barre et ce malgré l'appui inconditionnel de son bouillant public. Les Etats-Unis n'avaient plus qu'à gérer leur avance pour s'imposer 81 à 64, succéder à l'Espagne et aussi devenir la première équipe qualifiée pour les Jeux Olympiques de 2012. Invaincus sur l'ensemble de la compétition, N.1 au total de points, de rebonds et de passes, sacrés meilleure défense, les Etats-unis sont remontés sur le toit du monde - pour la 4e fois seulement de leur histoire ! - avec la manière.

Plus tôt dans la soirée, la Lituanie, qui avait dû demander une invitation pour participer au Championnat du monde, s'est offert une encourageante médaille de bronze en battant la Serbie 99 à 88. Privée de nombreuses vedettes (Jasikevicius, Siskauskas, les frères Lavrinovic,  Kaukenas), la formation balte a su tirer le meilleur de son effectif et notamment de Linas Kleiza, encore meilleur joueur sur le terrain (33 points, 7 rebonds et 4 passes) face à la  Serbie. Au final, la Lituanie termine le Mondial avec une seule défaite, contre les  Etats-Unis en demi-finale (89-74), et huit victoires, dont celles face à  l'Espagne au premier tour. Un résultat inespéré pour ce petit pays qui était passé à côté des Championnats d'Europe l'an dernier (9e) et qui en organisera la prochaine édition.


Réactions:
Chauncey Billups (capitaine de l'équipe des  Etats-Unis): "C'était un grand défi pour nous. On a une équipe très jeune,  inexpérimentée. On s'est serré les coudes pour aller au bout. Kevin (Durant) a  été énorme, il a encore grandi pendant ce tournoi, comme nous tous."
      
Derrick Rose (joueur de l'équipe des Etats-Unis): "Je suis champion du  monde, alors que tant de grands joueurs ne l'ont jamais été. Et je n'ai que 21  ans, quand j'y pense c'est fou!"
      
Andre Iguodala (joueur de l'équipe des Etats-Unis): "C'est grand, un  sentiment génial. Je dédie cette victoire à tous les gens chez nous, à USA  Basket-ball, qui l'ont rendue possible. On a fait un grand match aujourd'hui."
      
Cenk Akyol (joueur de l'équipe de Turquie): "C'est déjà un grand  accomplissement d'avoir été en finale. C'est historique et on peut en être fier.  Moi je suis très fier de faire partie de cette équipe. Aujourd'hui on est tombé  sur une équipe très athlétique, très talentueuse. Mais on n'a pas à rougir, ça  reste un grand succès pour le basket turc."

Isabelle Trancoën