Tony Parker
Tony Parker | Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les Spurs inarrêtables, les Mavs gardent la main

Publié le , modifié le

San Antonio a décroché une 11e victoire consécutive sur le parquet d'Utah (106-102) avec un double-double de Tony Parker (23pts et 11 passes), restant dans le sillage d'Oklahoma City, 1er de la Conférence Ouest après sa victoire sur les Hornets (101-93) avec 31pts et 8rbds de Kevin Durant. 4e défaite de rang de Boston, chez le champion, Dallas (89-73), les Lakers battant Portland (103-92). 38pts de Deron Williams ont été fatals aux Knicks face aux Nets (100-92).

C'est la plus longue série de la saison. Avec notamment deux tirs de Richard Jefferson en fin de match, San Antonio a raflé une 11e victoire de suite sur le parquet de Utah (106-102). Onze succès, aucune équipe ne l'avait fait jusque-là cette saison, et les Spurs ajoutent même à cette statistique une petite cerise sur le gâteau: une 7e victoire de rang à l'extérieur dans son "road-trip" de 9 matches. Comme souvent, l'équipe accumule les petits détails qui mènent à la gloire. Car si Jefferson s'est illustré, c'est surtout que ses shoots étaient importants (un panier à 3pts à 6"5 de la fin du match), et qu'il n'en avait pas rentré un seul pendant les 44 premières minutes de la rencontre. Et s'il a pu offrir la victoire aux siens, c'est que ses coéquipiers avaient fait un énorme travail précédemment. Dans l'ordre, Tony Parker, et un nouveau double-double (23pts, 11 passes, 6 rebonds) a encore fini meilleur artilleur de la rencontre, Tim Duncan (20pts, 7rbds) et Matt Bonner (20pts, à 6/8 à 3pts), et de manière globale, un taux de réussite exceptionnel à l'extérieur (47.6%). Malgré l'absence sur blessure de Ginobili et Splitter, qui devraient encore manquer deux semaines, les Texans sont inarrêttables. "Quand vous avez des joueurs sur leflanc, cela aide parfois les autres à se reconcentrer sur l'essentiel", plaide Jefferson.

Après avoir donné une claque aux Bulls, les Nets sont allés infliger un nouveau revers à une équipe en forme: New York. Dans ce "derby" au Madison Square Garden, l'expérience de Deron Williams a eu raison de la "Lin-sanity" et du talent si médiatisé de Jérémy Lin. Le meneur de New Jersey a ainsi inscrit 18 de ses 38 points dans le 34e quart-temps, ajoutant six passes et 4 rebonds pour mener son collectif à la victoire, la 10e de la saison. Comme à Chicago samedi soir, les rebonds de Humhries (14 et 14pts) et de Shelden Williams (10) ont largement contribué à cette victoire (100-92) qui a terni le retour aux affaires de Carmelo Anthony, après sept semaines d'absence. L'une des stars des Knicks a joué 37 minutes, inscrivant 11 points pour six passes, mais le leader new yorkais est resté Lin, auteur de 21 points, 9 passes et 7 rebonds. Ce n'est que le 2e revers new yorkais en dix matches, depuis le début de l'émergence de cette nouvelle perle.

6pts et 12rbds pour Piétrus

Cela aurait pu être un énorme choc entre deux prétendants au titre. Mais pour la 15e fois de la saison, Boston a été défait, sur le parquet de Dallas, le champion en titre, (89-73). Au lendemain de son record en saison avec 34 points, Dirk Nowitzki n'a pas raté l'occasion d'intégrer le Top 20 des meilleurs scoreurs de l'histoire de la NBA, avec 23 354 points, soit 20 de plus que le légendaire Robert Parish, désormais sorti du club. Avec 26 points et 16 rebonds, l'Allemand a montré le chemin aux Mavs, suivi par Jason Terry (16pts, 6 passes, 5rbds). Ian Mahinmi n'a joué que 11 minutes pour 1 point et deux rebonds. A Boston, en l'absence de Rajon Rondo, toujours suspendu, et de Kevin Garnett, Paul Pierce (20pts) a été bien isolé avec Ray Allen (15pts), alors que Mickael Piétrus a fait une bonne entrée avec 6pts et 12 rebonds, 4 passes en sortant du banc durant 34 minutes.

Joakim Noah était plutôt heureux également, d'une part avec ses statistiques personnelles (5pts, 16rbds), d'autre part avec la victoire de son équipe sur Atlanta (90-79), et enfin par le retour de Derrick Rose, après cinq rencontres manquées en raison de son dos. La star des Bulls a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 23pts, 6 passes et 5 rebonds.

7 pts en 1er quart-temps pour Portland

En revanche, Nicolas Batum faisait la grimace. A Los Angeles, face aux Lakers, Portland a vécu un début de match catastrophique, qu'il a trainé durant 40 minutes. 7 points seulement inscrits durant le 1er quart-temps, c'est peu, et tellement peu que jamais la franchise n'avait été ainsi stoppée en entame de match. Encore une fois présent dans le 5 de départ, le Français a tiré son épingle du jeu avec 18pts, 5 passes et 6 rebonds, étant meilleur marqueur de sa formation avec Lamarcus Aldridge, mais la défaite au bout (103-92) fait mal. D'autant plus que Kobe Bryant n'a pas été "stratosphérique" avec 28pts, 3 passes et 3 rebonds. Mais les 19rbds et 14 points d'Andrew Bynum, les 12rbds et 16pts de Pau Gasol, et 17pts de Steve Black, son record sous ce maillot, ont pesé lourd dans l'addition. Au chapitre tricolore, Kevin Séraphin a inscrit 5pts et pris 4 rebonds en 16 minutes lors de la 25e défaite de Washington à Phoenix (104-88).

Résultats

Chicago - Atlanta 90-79
New York - New Jersey 92-100
Milwaukee - Orlandi 90-93
Houston - Memphis 97-93
Dallas - Boston 89-73
New Orleans - Oklahoma City 101-93
Denver Minnesota 103-101
Utah - San Antonio 102-106
Phoenix - Washington 104-88
LA Lakers - Portland 103-92
Golden State - LA Clippers 104-97