France Biélorussie Ndongue Verameyenka duel bataille 09 2010
Emmeline Ndongue prise en tenaille | AFP - Joe Klamar

Les Françaises sur leur lancée

Publié le , modifié le

La France poursuit son chemin en s'imposant (58-48) devant la Biélorussie lors de la 1ère journée du 2e tour du championnat du Monde de basket en République Tchèque (Groupe E). Dominatrices dans l'organisation du jeu, les Bleues ont pourtant péché dans la finition à mi-distance, mais se sont maintenues à flot grâce à une défense assez solide.

On attendait beaucoup de l'entrée en lice des Françaises dans ce 2e tour du mondial de basket, après un premier tour où elles avaient montré un visage plutôt séduisant. Bien que battues en taille, les filles de Vincent ont surtout joué sur leur vivacité, pour déborder le bloc biélorusse en insistant sur l'intérieur, pour compenser leurs carences dans les tirs lointains. Heureusement, très présentes aux rebonds tant défensifs qu'offensifs, les Bleues ont su revenir dans la partie après avoir lâché prise en début de troisième quart temps pour finir en trombes.
Elles ont bien débuté cette seconde phase et vont devoir maintenant s'attaquer à de nouveaux défis avec l'Australie et le Canada, tout en réglant leurs soucis dans les tirs à mi-distance. Ce sera sans doute nécessaire pour ne pas se mettre en danger comme elles ont pu le faire devant les Biélorusses.

Malgré trois absences majeures (Sandrine Gruda, Isabelle Yacoubou et Emilie Gomis), les Bleues ont su trouver suffisamment de ressources pour se sortir d'un match qu'elles se sont rendu compliqué. Avec Céline Dumerc (13 points, 6 interceptions, 5 passes décisives) en chef de file d'une équipe où la volonté et le coeur ont servi d'éléments détonateurs d'un collectif à la hauteur, et Endene Miyem (meilleure marqueuse avec 14 points), les Françaises ont parfaitement .maîtrisé les Bélarusses, plus grandes qu'elles,  dans le secteur intérieur qu'elles redoutaient. Avec une défense agressive et disciplinée face à des Bélarusses  inhabituellement maladroites dans leurs dribbles et dans leurs tirs (22% en  première mi-temps), elles ont pris les commandes du match dans le sillage d'une Endene Miyem en réussite (3 sur 3) et compté jusqu'à huit points d'avance (16-8,  12e).  

L'expérimentée meneuse des Bleues Céline Dumerc a ensuite pris le relais pour endiguer le retour adverse suite à un 9-0 (16-17, 15e): l'ex-Berruyère  inscrivait 9 des 11 points de son équipe dans la période pour remettre ses  partenaires en tête au tableau d'affichage (25-20, 20e). Les Bleues, en perte d'adresse dans la période suivant, n'ont en revanche  pas pu répondre à une série de quatre paniers à trois points de leurs adversaires (29-29,  35e puis 37-32, 19e). . Les Bélarusses, portées par Yelan Leuchanka (17 points, 14 rebonds), ont bien cru faire basculer le match mais il leur a manqué une capacité de percussion plus tranchantes. Les Françaises ont été patientes avant de retrouver Céline  Dumerc et Endy Miyem et enchaîner un 14-0 en 5 min 30.
Calmes en défense face aux trois points qui continuer de tomber dans leur  panier, elles se sont montrées lucides pour maintenir l'écart et finalement obtenir un succès probant qui leur ouvre quasiment les portes des quarts de finale , sauf gros "éclats" face au Canada mercredi au lendemain d'un match  qui serait aussi perdu face aux tenantes du titre australiennes.

Déclarations
Endene Miyem, intérieure de la France: "On a fait un bon match, on commencé dur, on a bien défendu. Au troisième quart-temps, on a été en danger mais on a su réagir. On les connaissait bien parce qu'on les a joué en préparation, on les avait aussi bien  étudiées. Il va falloir continuer à travailler, peaufiner notre jeu".
      
Céline Dumerc, meneuse de l'équipe de France: "Je prends beaucoup de plaisir  avec cette équipe. J'aime tout donner, il y a une équipe qui suit derrière. On n'est pas des grandes joueuses, on n'a pas des supers noms mais, à l'image de Endy Miyem, on est des joueuses venus de nulle part et on se la donne. Tout le monde adhère au projet, on se livre avec nos moyens. On est pas plus lourde, pas plus grande, on a simplement très envie, on est solidaire et ça peut faire de belles choses. On a encore deux matches à travailler. On est là pour avancer."

Groupe E
Grèce - Australie 54-93
France-Belarus 58-48
Etats-Unis - Canada 96-65

1.Etats-Unis 8 pts
2.Australie 8
3.France 7
4.Belarus 6
5.Grèce 5
6.Canada 5

Groupe F
Japon - Espagne 59-86
République Tchèque - Corée du Sud 96-65
Russie - Brésil 76-53

1.Espagne 8 pts
2.Russie 8
3.République Tchèque 7
4.Corée du Sud 6
5. Brésil 5
6. Japon 5