Equipe de France dames
De retour en équipe de France, Isabelle Yacoubou a mis du temps pour trouver le panier | Maxppp

Les Françaises se rassurent face à la Chine

Publié le , modifié le

Après avoir cédé la veille en fin de match devant le Canada, l'équipe de France dames a retrouvé le chemin du succès en venant à bout de la Chine (56-43) mardi à Mondeville, dans le deuxième de ses trois matches de préparation au Tournoi de qualification olympique. Certes, tout n'a pas été parfait, mais les tricolores ont retrouvé un peu plus de fluidité dans le jeu, de l'agressivité, et surtout de l'adresse. Les Bleues auront encore un match pour les derniers règlages, jeudi contre l'Australie avant le début du TQO le 13 juin, face à Cuba.

Du rythme et de l'efficacité

Alors qu'elles en étaient restées à un piètre 19% de réussite contre les Canadiennes, elles ont cette fois été un peu plus efficaces dans la finition de leurs actions (37%). Plus appliquées aussi. Et surtout elles se sont évertuées à courir, pour prendre en défaut des Chinoises moins toniques. Avec Céline Dumerc (11 pts) à la baguette, en alternance avec une épatante Olivia Epoupa, les Françaises ont beaucoup tenté dans leurs systèmes et dans la mise en place de leurs offensives. Il y a eu évidemment beaucoup de déchets dans leur jeu, et quelques joueuses qui font leur retour encore en recherche de sensations, à l'image de Sandrine Gruda, ou d'Isabelle Yacoubou (12 pts, 9 rebonds)) qui ne s'est vraiment libérée que dans le dernier quart-temps, quand les Françaises sont parvenues à mettre une énorme pression sur les Chinoises. Celles-ci ont plutôt tenu la distance durant la première période, en s'appuyant sur leurs shoots extérieurs, mais elles n'ont pas su varier leur organisation, et sont tombées dans la nasse défensive mise en place par les filles de Valérie Garnier.

Des mouvements intéressants

Malgré quelques actions gâchées, les Françaises ont ensuite complètement pris le pas sur des Chinoises qui ne trouvaient plus de solutions et qui se sont mises à perdre beaucoup de ballons dans des moments importants. Alors on a retrouvé du côté des tricolores, des initiatives en attaques, des séquences propres, quelques mouvements intéressants, des extra-passes millimétrées, des positions de tirs ouverts, autant d'actions qui auront certes sans doute besoin de corrections, mais ce qui est rassurant, c'est que tout en serrant leur défense, elles ont beaucoup tenté, cherchant des possibilités dont elles auront besoin pour espérer aller à Rio. Elles pourront en tout cas peaufiner cela contre l'Australie, une équipe d'un calibre supérieur.

Christian Grégoire