Sandrine gruda france tchèque 072011
Sandrine Gruda (à droite) | JANEK SKARZYNSKI / AFP

Les Françaises en bronze, les Russes en or

Publié le , modifié le

La France a décroché la médaille de bronze du championnat d'Europe féminin, en battant la République tchèque 63 à 56, dans le match pour la 3e place de l'Euro-2011, dimanche à Lodz. Les Bleues enlèvent le septième titre pour le basket français féminin, le sixième dans la compétition continentale. Cet Euro a été remporté par l'équipe de Russie, vainqueur de la Turquie 59 à 42.

Malmenées en première période, les Tricolores se trouvaient menées 24-30 à la mi-temps. Sandrine Gruda s'est montrée décisive avec 26 pts, 6 rebonds et 4 passes et les tenantes du titre ont fait preuve d'une belle volonté pour finalement renverser la tendance face aux vice-championnes du monde. Ces dernières ont sûrement mal digéré leur terrible déconvenue en demi-finale face à la Russie (53-85). Après les deux titres de 2001 et 2009, et les trois médailles d'argent de 1970, 1993 et 1999, l'équipe de France remporte sa toute première médaille de bronze dans un championnat d'Europe féminin. Si elles ont vu s'envoler leur titre, les Françaises sont néanmoins assurées de disputer le tournoi pré-olympique pour les JO de Londres, leur principal objectif de cet Euro polonais, et c'est de bon augure pour le prochain Championnat d'Europe dames que la France organisera en 2013.

"J'étais incapable de dire qu'on gagnerait contre les Tchèques, ce que je savais c'est qu'on irait jusqu'au bout", a indiqué l'entraîneur des Bleues, Pierre Vincent. "On a cette espèce de qualité d'aller loin dans l'effort physique et mental. Il y a une dimension qui nous manque, c'est d'accepter de jouer un match de basket et d'accepter de le faire en sachant qu'on peut le perdre." Conscient ques les prochaines échéances s'annoncent redoutables, le coach français semble optimiste pour la suite. "On a des aventures qui arrivent derrière 2012/2013. Cette  équipe là a vraiment les moyens de gagner d'autres médailles. Mais il ne faut  pas croire que l'écart entre nous et les autres est énorme. Le niveau est très homogène. Mis à part Israël, toutes les équipes se tiennent", explique-t-il. "Cette équipe là a  quand même une ossature qui est très jeune. C'est plutôt quelque chose de positif pour nous dans le futur, après il faut qu'on apprenne à gérer les situations où on a de la pression du coté des favoris de la compétition", a-t-il ajouté.

Dans deux ans, les Françaises auront fort à faire face aux nouvelles championnes d'Europe, les Russes, tombeuses en finale des surprenantes Turques (19-8, 14-15, 13-11, 13-8). L'arrière Elena Danilochkina a été élue MVP, et aucune Française ne fait partie du meilleur cinq de la compétition. La Russie a pleinement assumé son rôle de favorite, elle qui disputait à cette occasion sa sixième finale continentale de suite ! Car depuis 2001, les Russes ont toujours joué les premiers (ou deuxièmes) rôles, avec deux sacres en 2003 et 2007, et trois médailles d'argent, en 2001, 2005 et 2009. Ce nouveau titre permet aux Russes d'être automatiquement qualifiées pour les jeux Olympiques de Londres, l'année prochaine.

REACTIONS
Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB) : "C’est très spécial, pour moi en particulier, car c’est ma première médaille en tant que Président de la Fédération. Je suis ravi car c’est aussi la première médaille de bronze européenne de l’Equipe de France féminine. Les filles et le staff sont allés la chercher, ce n’était pas simple de revenir gagner après la défaite de vendredi face à la Turquie. C’est super, nous sommes médaillés et nous sommes qualifiés pour le Tournoi Pré-Olympique. L’important maintenant, c’est de bien préparer ce TPO pour aller aux Jeux Olympiques. J’ai eu l’occasion de connaitre les Jeux de l’intérieur à Sydney en 2000, ça vaut vraiment le coup de se décarcasser pour ça. C’est un moment unique pour ces joueuses et leur staff et j’espère vraiment pour eux qu’ils y seront."

Jean-Pierre De Vincenzi (Directeur Général de la FFBB) : "On pourrait considérer puisque nous visions le titre et la qualification directe pour les Jeux Olympiques de Londres que cette troisième place est une petite déception mais cela est rapidement balayé par cet excellent résultat. Une médaille ce n’est pas si fréquent que ça et celle-ci arrive juste après le titre remporté en 2009. Cela montre que cette équipe joue toujours les premiers rôles et il est important d’être régulièrement au top. Cette médaille de bronze est de bon augure pour l’avenir, car malgré notre changement de statut d’outsider à favoris, nous avons confirmé nos bons résultats passés et ainsi inscrit la performance dans la durée."

Romain Bonte