Les Français à l'honneur, Sy MVP

Publié le , modifié le

La sélection française a remporté 130 à 123 face à la sélection étrangère un match assez insipide lors du traditionnel All Star Game, réunissant les meilleurs joueurs de ProA à Bercy.Comme en 2004, le Français Amara Sy a remporté le titre de MVP. Les Français ont raflé deux autres distinctions: le concours des meneurs par Léo Westermann et le concours des tirs à trois points Xavier Corosine. L'Américain Dar Tucker a dominé le concours de dunks.

Comme il est de coutume, le show a largement primé sur le jeu. La présentation des joueurs, arrivés sur de gigantesques passerelles amarrées à mi-gradins, a donné le ton d'une soirée où les animations ont été à la hauteur de l'événement, à l'image de la bonne humeur instillée par les deux mascottes empruntées à des clubs NBA.

Dans un All Star Game, l'absence d'intensité est souvent rédhibitoire pour l'intérêt de la rencontre. Ce fut longtemps le cas dans cette édition 2011 avec des défenses passoires et des joueurs en démonstration offensive. A la fin du premier quart-temps, la sélection étrangère menait déjà 39-37. L'adresse était là: 15/17 à 2 points pour les étrangers, 7/14 à 3 points pour les Français), pas l'intensité. La barre des 100 points a été franchie avant même le quart d'heure de jeu.

Une orgie de points et d'ennui

A la mi-temps, la sélection étrangère mène 70-65. Le match est décevant en raison du manque total de défense et d'implication des joueurs. Seuls les dunks ravageurs de Yannick Bokolo, les passes aveugles de Taylor Rochestie ou les "alley hoops" à destination de Ludovic Vaty ou Jawad Williams ont égayé ce début de partie. Le tout a ressemblé à un concours de tirs, où l'adresse extérieure de Fabien Causeur et Amara Sy, a permis aux Français de répondre à la pause (65-70) aux intentions des intérieurs étrangers, en particulier de la paire du Paris-Levallois Lamont Hamilton/Jawad Williams. A la fin du troisième quart-temps, la sélection étrangère a déjà dépassé les 100 points (91-104). Elle a déjà rentré 40 paniers à deux points et Taylor Rochestie en était à 13 passes décisives.

La remontée des Français

Vexés, les Français ont comblé un écart de treize points dans les dix dernières minutes. Deux tirs à trois points de suite d'Evan Fournier ramènent la sélection française non loin de son adversaire (108-113). A moins de trois minutes de la fin, la sélection française passe devant (120-119) sur un dunk réussi par Amara Sy, favori pour le trophée de MVP du match (23 points, 10 rebonds). L'espace de deux minutes, avec un enjeu enfin tangible, les spectateurs ont eu un aperçu d'un match de haut niveau. Les Français étaient finalement les plus affamés. Toujours adroits de loin, ils ont fait la différence sur deux tirs primés de Charles Kahudi et Adrien Moerman.

Les Français finissaient mieux pour s’imposer 130-123, sans battre le record de point dans un All Star (136-118 en 2002). Amara Sy (23 points) est une nouvelle fois élu MVP comme en 2004. Les Français égalisent avec les Etrangers (cinq victoires partout).

Tucker impressionne

C'est finalement le concours de dunks, organisé à la mi-temps, qui a vraiment fait décoller la soirée. Le petit mais explosif ailier américain d'Aix-Maurienne (ProB) Dar Tucker, auteur de quelques envolées mémorables, s'est attiré les plus belles ovations pour s'offrir ce trophée. Pour s'imposer 177 dB à 164 dB à l'applaudimètre, "Dar" Tucker a dunké au dessus de son coéquipier en club Bambale Osby (2.03m) en finale. L'Américain a impressionné tout au long de la compétition en battant en finale le Français Max Kouguere qui avait réussi un 360 après passe en l'air de Taylor Rochestie. Pour aller en finale, l'Américain d'Aix-Maurienne avait réussi un rider -balle passée en dessous de la jambe- après rebond puis un moulin à vent après rebond.

Xavier Corosine bat de peu (17 à 15 sur un total de 30 en 1 minute) Kyle McAlarney en finale des trois points. Pour se qualifier, les deux joueurs avaient réussi le tir du milieu de terrain. Le meneur et capitaine de l'ASVEL Leo Westermann, 19 ans, a remporté le concours des meneurs en surclassant Steed Tchicamboud en finale, deux manches à zéro. Le vice-champion d’Europe Tchicamboud, avait sorti Pape Philippe Amagou, Leo Westermann avait pris le meilleur sur Taylor Rochestie. Pourtant, Amagou et Rochestie avaient gagné tous les deux la première manche.

Mathieu Baratas