Joakim Noah (France) défend sur Chris Kaman (Allemagne)
Joakim Noah (France) défend sur Chris Kaman (Allemagne) | JANEK SKARZYNSKI / AFP

Les Français étouffent l'Allemagne

Publié le , modifié le

L'équipe de France, portée par un Tony Parker étincelant (32 pts) a battu l'Allemagne (76-65), lors de son 3e match du championnat d'Europe vendredi à Siaulai en Lituanie. Après un départ encore une fois poussif, les Bleus ont su parfaitement verrouiller défensivement une formation allemande qui a subi en deuxième période une organisation collective française qui a su mettre de la vitesse et de de la percussion.

Rigoureux en défense, efficaces en attaque, les Bleus ont su, après une entame pour le moins délicate et presque inquiétante, et de trop nombreux ballons perdus, erésoudre le problème posé par la haute taille des vedettes allemandes, Dirk Nowitzki et Chris Kaman. Les Français ont de fait connu un début de match difficile, face aux géants allemands qui, du haut de leur 2,13m, étaient dominateurs sous les paniers.Cueillis à froid et menés 5-0 après sept minutes de jeu, les hommes de Vincent Collet refont peu à peu surface pour recoller à 11-10 en inscrivant huit points sans aucun à leurs adversaires. Boris Diaw et Florent Pietrus se chargeaient à tour de rôle de marquer Nowitzki et la défense française trouvait petit à petit ses marques., limitant la suprématie allemande sous la raquette et parvenant à maintenir le contact à la fin du premier quart-temps (12-16). Sous l'impulsion de Tony Parker, plus efficace que jamais, les Bleus se montraient particulièrement agressifs en défense et retrouvaient un peu d'adresse en attaque, ce qui leur permettait  de prendre pour la première fois l'avantage juste avant la mi-temps (29-28).

Le troisième quart temps fut un régal pour les supporters français. 29 points inscrits en dix minutes avec pour une fois une réussite maximale, un Noah rageur, un Diaw retrouvé, un Batum accrocheur, et quelques joueurs sortis du banc ajoutant leur touche à des sytèmes parfaitement huilés qui mettaient les Allemands en difficulté. La France dominait désormais son adversaire, grâce notamment à un Florent Pietrus remarquable, présent à la fois au rebond et à la finition. Les Bleus passaient un 7-0 aux Allemands, menés 41-33 après 24 minutes de jeu. n confiance, les Français multipliaient les positions favorables, trouvaient les postes efficaces, sans perdre de vue que toute leurs relations basées sur la vitesse d'exécution partaient d'une défense solide, avec encore une fois à la baguette un Parker déchaîné qui, avec 32 points, confortait son rang de meilleur marqueur du tournoi. L'écart se maintenait au-dessus de dix points tout au long du dernier quart temps, alors que Nowitzki (20 points au total) perdaient pied au fil des minutes. Les Bleus pouvaient s'imposer  finalement de onze points à l'issue d'une prestation de haut niveau, et savourer ce succès ô combien précieux pour la suite de la compétition.
Les Français, qui ont battu Israël et la Lettonie lors de leurs deux premiers matches, sont pratiquement qualifiés pour le deuxième tour. Mais ils auront toutefois encore affaire dans un groupe B très relevé à deux autres poids lourds du basket européen, l'Italie dimanche et la Serbie lundi, contre lesquels de bons résultats les placeraient dans une position idéale.

Tony Parker (meneur de jeu de l'équipe de France): "C'est comme ça que je joue à San Antonio quand je me sens bien, je n'ai jamais été autant en forme avec l'équipe de France. En 2007 et 2009, j'étais pas mal mais jamais autant que cette année. J'ai eu beaucoup de vacances et j'ai travaillé dur. Je suis très motivé. C'est une belle victoire d'équipe, Joakim (Noah) a fait un boulot énorme en défense, Florent Pietrus aussi."
Joakim Noah (pivot de l'équipe de France): "On est trop excités en début de match. Ils étaient très agressifs aussi. Mais on a vraiment mis la pression pendant 40 minutes. Tout le monde a vraiment donné même si je pense qu'on peut mieux jouer encore. Ce soir Tony s'est enflammé. Depuis trois matches il est vraiment très impressionnant, c'est du même niveau que Derrick Rose à Chicago. Toute l'équipe a tout donné et ça fait plaisir de battre une grosse équipe comme ça."
Nicolas Batum (ailier de l'équipe de France): "Il ne faut pas s'enflammer mais c'est vrai que ça fait du bien d'avoir trois victoires et d'avoir battu une aussi bonne équipe que l'Allemagne. On a mal démarré, on était un peu tendus. Je pense qu'on avait un peu peur de Dirk (Nowitzki). Mais on a commencé à lui donner des coups et à lui rendre la vie difficile. On a commencé à rentrer nos tirs et Tony (Parker) a encore fait un grand match. On a fait une grosse défense sur leurs intérieurs. C'est notre jeu. On sait qu'on ne peut pas être la meilleure attaque de l'Euro mais on peut être la meilleure défense."

Résultats de la 3e journée

Groupe A
Espagne - Grande-Bretagne 86-69
Pologne - Portugal 81-73
Lituanie - Turquie 75-68

1.Lituanie 6 pts
   Espagne
3.Turquie 5
4.Pologne 4
5.Portugal 3
   Grande-Bretagne

Groupe B
Serbie - Israël 89-80
Italie - Lettonie 71-62
France - Allemagne 76-65

1.France 6 pts
   Serbie
3.Allemagne 5
4.Italie 4
5.Lettonie 3
   Israël.