Les "étrangleurs" de Boston

Publié le , modifié le

Boston a de nouveau battu New York sur le fil (96-93) et mène désormais la série 2-0. Mais les Celtics ont eu besoin de toute leur expérience pour étouffer de vaillants Knicks où Carmelo Anthony a bien failli renverser l'issue du match avec 42 points et 17 rebonds. Toujours dans la conférence Est, Orlando s'est ressaisi après sa défaite au premier match en égalisant face à Atlanta (88-82). A l'Ouest, Dallas a fait le break contre Portland (101-89).

Qu'on l'aime ou que l'on déteste, Kevin Garnett est un gagneur, personne n'osera le contester. L'intérieur des Celtics l'a encore prouvé lors de ce match 2 face aux Knicks, lors d'une fin de rencontre irrespirable. Comme lors du premier duel, les deux équipes se sont rendues coup pour coup mais c'est finalement Boston, à l'expérience, qui est sorti vainqueur du combat. Si Rajon Rondo a été le meilleur joueur de la franchise du Massachusetts avec 30 points et  7passes, c'est bien Garnett qui a sorti les siens d'un mauvais pas en inscrivant le panier de la gagne à 14 secondes de la fin puis en réalisant l'interception décisive. "Nous avons eu de la chance de gagner", soufflait ainsi le coach de Boston Doc  Rivers. Son homologue sur le banc des Knicks, Mike d'Antoni préférait retenir les qualités de battants de ses joueurs, pourtant privés de Billups, blessé au genou et de Stoudemire, qui n'a pu jouer que 18 minutes en raison de spasmes au dos : "Je n'ai probablement jamais été aussi fier d'une équipe". Au sein de celle-ci, Carmelo Anthony a fait des merveilles, l'ex-ailier de Denver bouclant le match avec 42 points, 17 rebonds et 6 passes. Cela a failli suffire...

Dallas abat ses as

A l'instar de Boston, Dallas mène désormais également 2-0 dans sa série. Les 33 points de Dirk Nowitzki ont certes pesé lourd dans la balance mais avec 9 sur 22 aux tirs, l'Allemand n'a pas été l'homme du match pour Dallas, honneur qui est plutôt revenu à deux joueurs: le shooteur Peja Stojakovic, auteur de 21 points avec cinq paniers à trois points (égalant son record en play-offs), et le meneur de jeu Jason Kidd (18 pts, 8 passes). Les Mavericks auront également réussi à contenir le jeu intérieur de LaMarcus Aldridge, l'arme n°1 des Blazers, tandis que Batum, qui a débuté sur le banc, n'est pas parvenu à influer sur le cours de la rencontre avec 10 points et 2 passes. Le match N.3 a lieu jeudi à Portland.

Enfin, dans le dernier match de la nuit, Orlando, surpris par Atlanta lors du match N.1, a rétabli l'équilibre en battant les Hawks à domicile (88-82) avec 33 points de Dwight  Howard, qui a capté 19 rebonds pour la deuxième fois en deux matches.

Les résultats :

. Conférence Est
A Boston
Boston bat New York 96 à 93
(Boston mène la série 2 victoires à 0)
A Orlando:
Orlando bat Atlanta 88 à 82
(Orlando et Atlanta sont à égalité dans la série 1 victoire à 1)
. Conférence Ouest
A Dallas:
Dallas bat Portland 101 à 89
(Dallas mène la série 2 victoires à 0)

Julien Lamotte