All star game
All star game | AFP - RONALD MARTINEZ

Les étoiles veulent briller

Publié le , modifié le

Le All Star Game, dimanche soir à Orlando, offre quatre jours de pause dans une saison NBA rendue très dense par le lock-out de six mois. Lancé dans une opération rachat pour reconquérir le public, la NBA a pu compter sur des matches spectaculaires, l'émergence du Thunder de Kevin Durant, les dunks des Clippers et la révélation newyorkaise de Jeremy Lin.

Les "étoiles", choisies par le public (pour les titulaires) et les entraîneurs de NBA (pour les remplaçants), ont rendez-vous pour un week-end de festivités qui marque traditionnellement la mi-saison et que la NBA n'a pas voulu sacrifier cette année malgré un calendrier très chargé à cause du lock-out, qui a fait démarrer la saison avec deux mois de retard.

Lin invité

Cette vaste opération marketing est cruciale pour une Ligue dont l'image est écornée par la grève des joueurs qui ont demandé plus de revenus. Dans ce contexte, l'avènement fulgurant du Jeremy Lin, opportunément ajouté à la liste des invités du match des meilleurs jeunes, qui opposera vendredi des joueurs de première, dont la révélation espagnole le meneur Ricky Rubio, et de deuxième années avec l'explosif Blake Griffin. Ce dernier ne défendra pas son titre dans le cadre du concours de smashes. L'an passé, il avait sauté au-dessus d'une voiture pour s'imposer.

Lin est le premier Américain d'origine chinoise à jouer en NBA et donc à être invité à un All Star Game. Rejeté par deux clubs en décembre après une première saison passée sur le banc des remplaçants de Golden State et encore inconnu il y a seulement un mois, il a enchaîné des prestations tonitruantes depuis le 4 février (22,5 points, 8,5 passes et 4 rebonds de moyenne) qui ont vite persuadé la NBA de l'inviter en dernière minute pour donner du relief à leur week-end de fête.

Quatrième étoile pour Parker

Ces stats en font l'égale d'un Tony Parker, le seul Français retenu pour un All Star Game où se produiront quatre autres étrangers - le Canadien Steve Nash, le Britannique Luol Deng, l'Allemand Dirk Nowitzki, l'Espagnol Marc Gasol. Parker, remplaçant, va tutoyer les étoiles NBA pour la quatrième fois de sa carrière après 2006, 2007 et 2009. Dans une conférence Ouest chargée en meneurs, avec Chris Paul, Steve Nash et Russell Westbrook, il ne faudra pas s'attendre à ce qu'il dispose d'un temps de jeu important. "J'ai hâte d'y être, ça va être une belle fête", dit-il malgré tout.

Le "Frenchy" prendra également part au concours d'agilité balle en main (Skills Challenge) samedi face à des pointures comme Deron Williams ou John Wall. Cette épreuve, qu'il a disputé en 2003 et en 2009, ne lui a jamais réussi: il a toujours terminé bon dernier avec des temps peu flatteurs. "J'aimerais bien aller en finale", prévient-il.

Composition des équipes
Conférence Est - Cinq: Derrick Rose (Chicago), Dwyane Wade (Miami), LeBron James (Miami), Carmelo Anthony (New York), Dwight Howard (Orlando). Remplaçants: Paul Pierce (Boston), Chris Bosh (Miami), Luol Deng (Chicago/GBR), Roy Hibbert (Indiana), Andre Iguodala (Philadelphie), Rajon Rondo (Boston), Deron Williams (New Jersey)
Conférence Ouest - Cinq: Chris Paul (Los Angeles Clippers), Kobe Bryant (Los Angeles Lakers), Kevin Durant (Oklahoma City), Blake Griffin (Los Angeles Clippers), Andrew Bynum (Los Angeles Lakers). Remplaçants: Tony Parker (FRA/San Antonio), Dirk Nowitzki (GER/Dallas), LaMarcus Aldridge (Portland), Marc Gasol (ESP/Memphis), Kevin Love (Minnesota), Steve Nash (CAN/Phoenix), Russell Westbrook (Oklahoma City)

Mathieu Baratas