Pierce Boston doigt levé 052010
Paul Pierce (Boston) | AFP - Getty

Les cadors aux belles places

Publié le , modifié le

A l'approche des play-offs, les favoris s'affirment : à l'est, Boston s'est imposé face à des Knicks toujours inconstants (86-96), Chicago a atomisé Sacramento (132-92) et Orlando l'a emporté à Cleveland (86-97). Dans l'autre conférence, le leader San Antonio a dominé facilement Golden State (111-96) mais a perdu Tim Duncan, blessé à la cheville. Une victoire à la Pyrrhus pour les Spurs ?

Les Celtics ont croqué la pomme. Face à Big Apple, Boston a fait joué son collectif, et son physique, pour rendre raison à des Knicks encore trop tendres (6 défaites lors des 7 derniers matchs). Côté new-yorkais, le trio Billups-Anthony-Stoudemire a pourtant tenu la baraque (59 points à eux trois), Ronny Turiaf, présent dans le cinq de départ, a lui aussi apporté son écot (11 points, 2 rebonds, 2 passes, 4 contres) mais rien n'y a fait, les Celtics étaient les plus forts. Dans ce match musclé aux odeurs de souffre, Kevin Garnett, qui adore ce genre d'ambiance, a évidemment tiré son épingle du jeu avec 24 points à 10/15 et 11 rebonds. "On sait comment jouer quand ça devient tendu", commentait laconiquement Paul Pierce, l'ailier de Boston.

"On gagne, on joue bien, la ville devient folle..." Derrick Rose

Grâce à ce succès musclé, Boston reste au coude à coude avec l'autre ténor de la conférence Est, Chicago. Sans forcer, et en partageant équitablement le scoring (7 joueurs à plus de 14 points !) les Bulls ont proprement étrillé Sacramento. De plus en plus collective, la franchise de l'Illinois sait désormais se dispenser des exploits de Derrick Rose quand la situation le permet, le meneur des Bulls la jouant très sobre face aux Kings (18 points, 8 passes en 28 minutes). Joakim Noah quant à lui abattu son travail habituel de bûcheron sous les panneaux (14 points, 9 rebonds). "Je n'ai pas à me plaindre", souriait Rose après le match. "On gagne, on joue bien, la ville devient folle..." Frustrés depuis la fin de l'ère Michael Jordan, les fans des Bulls ont retrouvé l'espoir !

Duncan, le coup dur

En embuscade derrière Chicago, Boston et Miami, Orlando tente de suivre le rythme. Avec l'aide d'un Dwight Howard monstrueux (28 points, 18 rebond), le Magic a facilement défait faiblards Cavaliers (86-97). Victoire aisée également pour San Antonio face à Golden State mais le tribut de ce succès est lourd à payer pour les partenaires d'un Tony Parker encore excellent (17 points, 15 passes décisives) puisque l'équipe texane a perdu Tim Duncan pour une durée indéterminée. Duncan, dont l'expérience et le talent ont aidé les Spurs à réaliser une saison époustouflante (57 victoires pour 13 défaites, record de NBA), s'est tordu la cheville en heurtant le pied d'un autre joueur. Le club a précisé qu'aucun os n'avait été touché mais n'a pas donné de date pour le retour du joueur, dont l'absence pourrait peser à l'approche des play-offs.

 Les résultats :

Cleveland-Orlando 86-97
New Jersey-Indiana 98-102
New York-Boston 86-96
Chicago-Sacramento 132-92
Memphis-Utah 103-85
San Antonio-Golden State 111-96
Denver-Toronto 123-90

Julien Lamotte