Les Boston sceptiques

Publié le , modifié le

Début de saison calamiteux pour les Celtics qui ont enregistré une troisième défaite en trois matchs, cette fois à la Nouvelle-Orléans (97-78). Trajectoire opposée pour le Miami Heat qui s'impose à Charlotte, malgré un très bon Boris Diaw, grâce à un tir décisif de Dwyane Wade dans les ultimes secondes (95-96). A l'Ouest, San Antonio a surclassé les Los Angeles Clippers dans un match où Tony Parker a pris le dessus sur Chris Paul.

La saison vient à peine de débuter que Boston est déjà en crise. Trois matchs, trois défaites. Un tel faux-départ n'était plus arrivé aux Celtics depuis la saison 2006-2007, soit l'année précédant l'arrivée de Kevin Garnett et de Ray Allen pour épauler Paul Pierce et former le fameux "Big Three". Cette fois, les trois hommes étaient bien sur le parquet mais cela n'a pas empêcher la Nouvelle-Orléans de rosser les hommes en vert. Orphelins de Chris Paul, parti aux Clippers, les Hornets ont démontré qu'ils pouvaient encore piquer. Doc Rivers, l'entraîneur de la franchise du Massachusetts, l'a bien compris et avait tenté de prévenir ses joueurs avant le match : "Ils vont vouloir prouver au monde entier qu'ils ne sont pas une équipe finie". La mise en garde n'a pas suffi et Ray Allen tirait déjà la sonnette d'alarme après la rencontre : "Notre défense a été horrible et nous n'avons pas réussi à exécuter nos schémas d'attaque", résumait l'arrière des Celtics. "Nous sommes le dos au mur, il va falloir s'en sortir rapidement !"

"J'imagine que c'est pour ce genre d'action qu'il est payé si cher"

Miami, qui avait déjà terrassé Boston quelques jours auparavant, continue de suivre une courbe opposée aux Celtics. Mais, cette fois, le Heat a bien failli être refroidi par des Bobcats toute griffes dehors parmi lesquels Boris Diaw a livré une prestation des plus complètes (16 points, 16 rebonds, 8 passes). Les efforts du Français n'ont toutefois pas été suffisants pour enrayer la machine floridienne qui enregistre en Caroline du Nord sa troisième victoire de rang grâce, notamment, aux 35 points d'un LeBron James encore stratosphérique. Mais le héros du soir s'appelle cette fois Dwyane Wade. L'arrière du Heat, en difficulté pendant tout le match (seulement 10 points à 5 sur 13 aux tirs) a su prendre ses responsabilités en réussissant le shoot de la victoire à 2'9 secondes de la fin. "J'imagine que c'est pour ce genre d'action qu'il est payé si cher", plaisantait James à propos de son coéquipier à l'issue de ce nouveau succès. 

Dans la conférence Ouest, les San Antonio Spurs ont dominé les Los Angeles Clippers 115-90, après avoir pris le large lors du 3e quart-temps. Le meneur français Tony Parker n'a joué que 26 minutes, mais il a eu le temps d'inscrire 14 points et de distiller 9 passes décisives. Les Clippers, qui font figure d'outsiders cette saison après un recrutement prometteur durant l'été (Paul, Billups, Butler), sont restés dans la course grâce à la belle performance du bondissant Blake Griffin (28 points, 9 rebonds). La recrue star, le meneur Chris Paul, a en revanche été décevant avec dix points et neuf passes.

Les résultats :

Toronto-Indiana 85-90
Charlotte-Miami 95-96
Atlanta-Washington 101-83
Detroit-Cleveland 89-105
Memphis-Oklahoma City 95-98
Nouvelle-Orléans-Boston 97-78
San Antonio-LA Clippers 115-90
Denver-Utah 117-100
Phoenix-Philadelphie 83-103
Golden State-New York 92-78

Julien Lamotte