Rudy Gobert France
Rudy Gobert sous la maillot de la France | JURE MAKOVEC / AFP

Les Bleus ont encore faim

Publié le , modifié le

L'équipe de France a parfaitement débuté sa préparation au Mondial en battant la Belgique 79-57 à Rouen. Sans Parker, au repos cet été, et Diaw, bientôt de retour, les Bleus se sont appuyés sur Rudy Gobert (16 pts, 5 rebonds) pour débloquer la situation.

Championne d'Europe en titre, la France retrouvait les parquets pour la première fois depuis son sacre lituanien. Le décor a changé et le patron s'est absenté mais les habitudes sont restées. La plus importante, celle de gagner, a perduré de fort belle manière. Dans un groupe où des places sont encore à prendre, tout le monde s'est montré. Batum et Diot tout d'abord en assurant spectacle et scoring. Mais la Belgique avait du répondant dans la Kindarena rouennaise. Entre fougue et absences défensives, les Bleus ont attendu la pause pour dérouler un basket plus équilibré. C'est ainsi que la Belgique a volé en éclat dans le 3e quart-temps, notamment sur un festival de tirs primés. Avec son 20-4 (62-43, 30e), la France avait plié son match et a contrôlé le dernier acte sans souci (79-57).

Gobert marque des points

En phase de réflexion pour constituer son groupe définitif pour le Mondial espagnol, Vincent Collet peut déjà tirer quelques enseignements après ce match. Sous les paniers, Lauvergne, Mahinmi et Gobert se sont bien tirés la bourre. Mais c'est Gobert qui en est ressorti avec mention. Homme du match avec 16 pts et 5 rebonds, il a été très précieux, servant notamment de point d'ancrage. Pour sa 4e sélection à 22 ans, le joueur des Utah Jazz a étalé les  progrès accomplis depuis son départ en NBA il y a un an. En revanche, Edwin Jackson, meilleur marquer de Pro A la saison dernière, n'a pas réussi à trouver ses marques. Il a dû attendre la 38e minute pour inscrire ses premiers points. Le tournoi de Pau, qui verra le retour de Boris Diaw, sera décisif pour ceux qui veulent faire partie de l'aventure.