Batum France Canada dunk 082010
Batum, l'homme fort des Bleus | AFP - FRANCK FIFE

Les Bleus maitrisent la Chine

Publié le , modifié le

La France a battu la Chine 76 à 59 jeudi lors de la troisième journée du tournoi de Londres, préparatif à l'Eurobasket qui commence le 31 août en Lituanie. Même sans Tony Parker, ménagé, les Bleus sont restés invaincus en trois matches dans la capitale britannique où ils n'ont absolument pas été inquiétés par une faible équipe chinoise.

En l'absence de Parker, c'est le jeune Andrew Albicy qui a été titularisé à la mène puisque Antoine Diot, freiné par des douleurs dorsales, n'a une nouvelle pas joué, une simple "mesure de prudence", selon Collet. La France a donc joué à neuf puisque Ronny Turiaf, victime d'une fracture à la main gauche, était au même moment à Paris pour consulter un spécialiste et savoir s'il allait pourvoir participer à l'Euro qui commence le 31 août.

Albicy rapidement touché par les fautes, on a surtout vu Nando De Colo mener le jeu face à la Chine, constamment en défense de zone. Retrouvant un poste sur lequel il a connu du mal ces dernières années, le joueur de Valence s'est un peu rassuré (14 points, 7 rebonds, 2 passes) mais a de nouveau connu un gros déchet aux tirs extérieurs (5 sur 15), à l'image de l'ensemble de l'équipe. Un piteux 5 sur 19 à trois points est venu garnir un secteur en souffrance depuis le début de l'été. Sur leurs cinq derniers matches les Bleus ont transformé que 13 de leurs 62 tentatives de loin.

En l'absence de Parker, c'est Nicolas Batum, la deuxième lame offensive, qui a terminé meilleur marqueur avec 15 points. Joakim Noah a encore été  impérial dans les airs pour arracher 9 rebonds et 7 points en seulement 21 minutes. Mais il a aussi commis cinq fautes, un péché mignon à surveiller  d'autant plus que le secteur intérieur est démuni depuis la blessure de Turiaf. Séraphin en a profité pour rentabiliser son temps de jeu et réussir son record de points (14) en équipe de France. Il pourra le savourer vendredi  pendant la journée de repos avant de terminer le tournoi sur deux tests plus consistants face à la Croatie samedi et la Serbie dimanche.

Vincent Collet (sélectionneur de l'équipe de France): "Il nous a manqué la réussite pour faire un plus grand écart mais on a fait un match sérieux. J'ai aimé qu'on ne se soit pas relâchés. J'avais demandé à mes joueurs de rester concentrés et c'était plutôt bien. On a eu droit à une séance de défense de zone très intéressante. On n'en avait pratiquement pas encore fait et même plus du tout depuis le retour de Joakim (Noah), donc on lui a montré les formes au tableau noir aujourd'hui. Et je trouve qu'il y a eu de bonnes choses, même si c'est encore un peu irrégulier. On a pris beaucoup de tirs en rythme ce qui est bien. On les a ratés mais on les a pris, ce qui est déjà un progrès en soi. La balle a plus voyagé. Le manque de réussite énerve les joueurs c'est clair mais j'ai confiance, je suis certain que ces tirs on va finir par les mettre. On a décidé de ménager Tony (Parker) ce matin. Il a joué beaucoup hier et les matches de ce week-end vont être les plus importants de la semaine. Je pense qu'Antoine (Diot) va aussi jouer samedi. On a joué la carte prudence au sujet de ses douleurs musculaires (au dos)."
Boris Diaw (capitaine de l'équipe de France): "Ce match nous a servi à travailler sur la zone. On a vu des trucs pas mal, on a fait plus de passes décisives qu'hier mais on a perdu trop de ballons. On a parfois forcé pour faire des passes à l'intérieur car on voulait justement travailler là-dessus. On n'était pas beaucoup aussi, on a joué à neuf. Quant aux tirs, ça va venir."
Joakim Noah (pivot de l'équipe de France): "Les Chinois ont joué beaucoup de zone et ça nous a permis de travailler et d'emmagasiner de l'expérience. Je prends encore beaucoup de fautes bêtes. Le jeu international est un peu différent de ce qu'on peut faire en NBA au niveau défensif et j'ai encore beaucoup de chose à apprendre."

Gilles Gaillard