Lauvergne, équipe de France
L'intérieur de l'équipe de France Joffrey Lauvergne | SEBASTIEN BOZON / AFP

Les Bleus haussent le ton

Publié le , modifié le

Après trois victoires étriquées en préparation de l'Eurobasket, l'équipe de France a élevé son niveau pour dominer largement une équipe croate limitée lors du tournoi de Strasbourg (92-60). Lauvergne et Petro ont marqué des points à l'intérieur en vue du voyage slovène.

Victorieuse de l'Allemagne avec difficulté vendredi en ouverture du tournoi de Strasbourg (74-66), l'équipe de France de basket est montée en puissance face à la Croatie comme l'avait appelé à le faire Tony Parker. De retour avec les Bleus après quelques jours de repos, TP a remis de l'ordre dans le jeu tricolore. Entouré de Gelabale, Batum, Diaw et Ajinça dans un Cinq Majeur qui devrait ressembler peu ou proue à celui que choisira Vincent Collet à l'Euro, le meneur de jeu des Spurs a brillé avec 13 points. Dans son sillage, les Français se sont envolés dès le premier quart-temps (28-14), Diaw (11 points) et Gelabale (10 points) se mettant au diapason de leur leader.

Petro et Lauvergne sont candidats

Au relais des deux intérieur tricolores, Johan Petro et Joffrey Lauvergne ont marqué des points en attendant que le sélectionneur national choisissent les 12 joueurs qui feront le voyage en Slovénie. Le pivot des Atlanta Hawks a fait preuve d'une belle adresse pour marquer 15 points, son meilleur total sous le maillot frappé du coq. "Je me dis que le travail paie. Depuis  que je suis arrivé, j'essaie d'être concentré sur ce qui m'est demandé, d'être  appliqué. Forcément, je me sens plus à l'aise. Je trouve mes positions. Je  monte crescendo", a confié l'ex-Palois. Dans un style plus tonique, l'ancien Chalonnais est lui crédité de 8 unités, dont un superbe dunk (9e) et un spin move ligne de fonds conclu de magnifique manière (13e). Kim Tillie écarté pour ce match, les deux hommes devraient compléter la peinture des vice-champions d'Europe. Dans la lutte pour une place de meneur remplaçant, Thomas Heurtel a profité des absences de Leo Westermann et d'Antoine Diot pour se montrer à son avantage (4 pts, 7 pd). Avec 10 points, Nando de Colo a été précieux, réalisant de nombreuses interceptions. 

La Grèce ultime étape avant la sélection finale

Très concernée, l'équipe de France n'a jamais laissé la Croatie y croire malgré la perte du 3e quart-temps. Passés avec 29 points d'avance aux vestiaires, les Bleus ont toujours gardé une avance confortable grâce à une défense efficace et une attaque prolifique. Les remplaçant tricolores ont fait preuve de sérieux pour entretenir la flamme. Avant d'affronter la Grèce en clôture du tournoi de Strasbourg dimanche, Vincent Collet doit avoir de sacrés maux de tête. "La Grèce, c'est le premier gros rendez-vous de notre préparation. C'est une  très forte équipe qui a un cran d'avance sur la rigueur par rapport à nous. Les  Grecs envoient du bois aussi. Ils sont connus pour ça. Ils vont nous toucher,  les démarquages ne seront pas aussi simples. Il va falloir qu'on s'applique,  qu'on soit discipliné", a déclaré le sélectionneur national à l'issue du match. Une ultime rencontre pour tester les nerfs de ses jeunes poulains.

 

Jerome Carrere