Vincent Collet Nicolas Batum France
Vincent Collet encourage Nicolas Batum | AFP - FRANCK FIFE

Les Bleus en "extra ball" face à la Lituanie

Publié le , modifié le

Déjà qualifiée pour la suite de la compétition dans ce championnat d'Europe, l'équipe de France affronte la Lituanie (à 20h00) qui pourra compter sur le soutien de son public à Vilnius. Si les Bleus peuvent se permettre une défaite, il faudrait ensuite battre l'Espagne dans le dernier match de ce Groupe F pour s'assurer un tirage plus facile en quart de finale. Vincent Collet, le coach tricolore, fera-t-il tourner son effectif ?

Qui arrêtera les Français ? Multipliant les victoires, tantôt brillantes, tantôt à l'arraché, depuis le début de l'Euro, les Bleus en sont désormais à six de rang. Et même treize si on remonte la série à son origine. Depuis un revers cinglant face à L'Espagne en match de préparation le 9 Août dernier (53-77), l'équipe de Vincent Collet a enchaîné les succès, au point d'égaler la meilleure marque historique des Bleus, établie entre le 2 et le 27 mai 1979. Une nouvelle victoire face à la Lituanie constituerait à ce titre un record. Une source de motivation supplémentaire pour les Tricolores ? Déjà qualifiés pour les quarts de finale, ces derniers pourraient être tentés, consciemment ou non, de lever le pied face aux lituaniens.

"Ce ne sont que des gros matchs"  Tony Parker

"On continue dans la même logique et on va jeter toutes nos forces dans la bataille vendredi", a toutefois prévenu Vincent Collet dont l'objectif est de finir dans les deux premiers pour s'aménager un quart de finale plus abordable. C'est pour cela aussi qu'un succès face aux hôtes de cet Euro faciliterait grandement cette hypothèse, sachant qu'ensuite se profile l'Espagne, un adversaire encore plus redoutable. Quoiqu'il arrive, ces rencontres ne seront pas une sinécure pour Parker et les siens. "Les matchs s'enchaînent et ce ne sont que des gros matchs", souffle le meneur français. "Mais bon, maintenant que l'on est assuré de la qualification, on va sans doute un peu plus "ouvrir" notre banc, faire tourner. Il y a un peu moins de pression sur les deux prochains matchs. Car il n'y a pas photo, c'est le quart de finale le plus important. Ça serait bien qu'on fasse jouer un peu tout le monde et que l'on arrive à se reposer un peu".

Vincent Collet entendra-t-il la requête de Parker ? Il est vrai que le banc français, raillé en début de tournoi, a prouvé qu'il avait de la ressource et qu'il pouvait apporter beaucoup plus que prévu. Il le faudra bien car la Lituanie, portée par son bouillant public de Vilnius, joue sa qualification pour le tour suivant. Galvanisés par leur succès sur la Serbie (100-90), les partenaires de Jasikevicius sont toujours aussi redoutables à manier, et dangereux à longue distance (11/20 face aux Serbes). Dans cet exercice d'adresse lointaine, les Bleus ne pourront pas compter sur leur meilleur artilleur derrière la ligne à trois points puisque Mickaël Gelabale est sur le flanc, victime d'une entorse de la cheville. "C'est sûr qu'il ne peut pas jouer demain et je ne pense pas qu'il puisse non plus jouer celui de dimanche (face à l'Espagne)", a expliqué Vincent Collet. Gelabale sera de retour normalement pour les quarts de finale. Pour le début des choses (encore plus) sérieuses.

Julien Lamotte