Dallas Mavericks Nowitzki trophée 2011
Dirk Nowitzki, MVP de la finale, soulève pour la première fois le trophée de champion NBA avec Dallas | AFP - Don Emmert

Le surprenant sacre des Mavericks

Publié le , modifié le

Les Mavericks de Dallas ont remporté le premier titre de champion NBA de leur histoire en battant le Heat de Miami (105-95) lors du 6e match de la finale NBA, à Miami. L'équipe de Dirk Nowitzki, désigné MVP de la finale après 26pts et 10 rbds de moyenne, prend sa revanche sur la finale 2006 et ce Heat qui, malgré ses trois stars (Wade, James, Bosh) et l'avantage du terrain, a sombré. Les Français Mahinmi et Beaubois sont sacrés, prenant la succession de Parker.

Les pronostics ne penchaient pas en leur faveur. Face à l'armada floridienne incarnée par le trio de stars Dywane Wade, LeBron James et Chris Bosh, Dallas faisait pâle figure avec son équipe vieillissante (Nowitzki 32 ans, Kidd 38 ans, Terry 33 ans). Mais en assurant en défense, en faisant perdre la tête à l'ancien joueur de Cleveland, peu présent dans le "money-time" de cette finale, et en trouvant dans le collectif toutes les ressources nécessaires, l'équipe texane a remporté le premier titre de son histoire. Qui plus est sur le parquet de son adversaire, qui n'avait perdu qu'une fois à domicile dans ces play-offs, lors du 2e match de la finale. C'est d'ailleurs ce succès qui a totalement inversé la tendance, qui a été le tournant de ce choc. Menés de 15 points à six minutes de la fin, les Mavs l'avaient emporté (95-93).Après avoir fini la saison régulière avec 57 victoires pour 25 défaites, ils ont tour à tour dominé Portland (4-2), balayé les Lakers (4-0), dompté Oklahoma City (4-1) avant de mettre le feu aux espoirs du Heat.

Dallas, avec notamment une défense de zone, a su déstabiliser une équipe dont les vedettes n'ont pas été à la hauteur, surtout LeBron James. Après de belles performances en play-offs, le "King" a complètement raté sa finale (17,8 pts, 7,1 rebonds et 6,8 passes décisives). Dimanche, il a marqué 9 points dans les quatre premières minutes mais n'a pas pesé sur le match par la suite (21 pts au final) même s'il a fini meilleur marqueur des Heat. Wade, qui s'était fait mal à la hanche gauche au match précédent, n'a en effet inscrit que 17 pts (BIEN 17), à 6 sur 16 aux tirs, et Bosh 19 (7 sur 9). A eux deux, les deux stars de Miami ont perdu 11 ballons (sur les 16 de Miami) et n'ont marqué que 11 pts dans le dernier quart temps, quand une équipe a le plus besoin de ses joueurs stars (10 pts au seul Nowitzki).

Dallas a entamé le dernier quart temps avec 9 points d'avance, après un réveil de son leader, Nowitzki, auteur de 8 points dans le seul 3e quart-temps. Et l'équipe est parvenue, avec son organisation défensive rigoureuse et l'apport offensif de l'Allemand, à endiguer les derniers assauts -plutôt désorganisés- de Miami, qui a par ailleurs très mal shooté aux lancers francs (60% de réussite). "Dallas a vraiment arraché ce titre. Quand il a fallu mettre les shoots importants et faire les actions décisives, ils l'ont fait", a résumé l'entraîneur de Miami Erik Spoelstra. "On éprouve une sensation de vide." La tonalité n'était évidemment pas la même dans le camp d'en-face, Rick Carlisle, le coach des Mavs, rendant un hommage appuyé mais tellement juste à son leader emblématique: "Dirk Nowitzki est l'un des plus grands joueurs de l'histoire de ce sport, et cela a été confirmé ce soir. Il a eu une sale soirée au tir dans la première mi-temps mais d'autres joueurs ont pris leurs responsabilités et nous ont maintenus à flot. Et dans la deuxième mi-temps, il a été extraordinaire". Et Jason Terry d'ajouter: "Cette équipe n'a jamais renoncé face à l'adversité, elle a toujours répondu".

Mais Dallas a aussi pu compter sur les lieutenants de Nowitzki, comme Jason Kidd (38 ans et 17 saisons NBA) ou encore Jason Terry (33 ans), remplaçant de luxe qui a été héroïque dimanche avec ses 27 pts, prenant le relais de Nowitzki après son mauvais début de match (seulement 2 pts à la mi-temps, 21 pts au final) et permettant aux Mavs de garder les Heat sous pression. "Je ne peux pas y croire, a déclaré Nowitzki", dont c'est le premier titre NBA après 13 ans dans le Texas. "Nous avons travaillé tellement dur et mis tellement de coeur pour arriver à cette consécration. L'équipe a effectué un parcours incroyable, avec tant de hauts et de bas mais en restant toujours soudées et en travaillant. Je n'arrive toujours pas à y croire." Les 11 rebonds de l'Allermand (qui est élu MVP de la finale avec une moyenne de 26points et 10 rebonds par match), les 8 rbds et 12pts de Shawn Marion, les 8 passes et 9pts de Kidd, les 15pts et 5 passes de Jose Barea, tout a été précieux pour s'éviter un match N.7 décisif dans cette même salle. Le bonheur de Dallas est aussi celui de deux Français, Ian Mahinmi et Rodrigue Beaubois. Le premier a joué 26 minutes réparties entre les matches N.3, 5 et 6 de la finale (avec 4 pts, 3 rebonds et 1 interception dimanche), alors que le second n'a pas du tout joué en finale, ni d'ailleurs en play-offs. Jusqu'au sacre des Mavericks, le seul Français à avoir remporté un titre NBA était Tony Parker avec les San Antonio Spurs (2003, 2005, 2007).

Dallas a ainsi pris sa revanche sur Miami, qui l'avait battu en finale en 2006 (4-2 également), pour la première finale NBA des Mavericks, et a empêché le fameux "Big Three" de Miami (Dwyane Wade, LeBron James, Chris Bosh) de remporter le titre pour sa première saison sous le maillot des Heat. James et Bosh avaient en effet rejoint Wade à Miami l'été dernier dans le but avoué de devenir champion dès leur première année, avec des maladresses de communication qui avait fait des Heat l'équipe la plus détestée de NBA.

Déclarations

Dirk Nowitzki (Dallas, MVP de la finale): "On est champions du monde, c'est une sensation incroyable. Il y a eu une alchimie entre nous toute la saison. Nous sommes un groupe spécial. Nous sommes résilients, nous n'avons jamais rien lâché dans cette finale. C'est la victoire d'une équipe de basket-ball, qui défend et qui attaque ensemble. Jason (Terry) a été incroyable (dimanche), il a vu que j'avais du mal au début du match et il a pris ses responsabilités. Je suis heureux pour (Jason) Kidd, qui est un guerrier à 38 ans. Il a bien tenu le choc face au joueur le plus athlétique de la Ligue (NDLR: Dwyane Wade). J'ai vraiment pris la bonne décision l'été dernier en restant à Dallas pour quatre ans de plus."
LeBron James (Miami): "Je n'ai pas été capable de faire les choses qui nous auraient permis de gagner des matches, comme je l'avais fait lors des précédents tours de play-offs (contre Philadelphie, Boston et Chicago). Ils ont réussi à me bloquer l'accès de la raquette en plaçant un défenseur de plus devant moi. Dallas était sous-estimé défensivement. Cela fait mal de perdre, bien sûr, mais je ne vais pas aller me pendre. Je ne me préoccupe pas de ce que les gens et les journalistes pensent ou disent de moi. Ce qui me pèse, c'est de ne pas avoir pu aider mes coéquipiers à gagner. Oui c'est un échec personnel, comme l'était ma défaite avec Cleveland en 2007 (en finale contre San Antonio)."
Dwyane Wade (Miami): "Nous avons rencontré une équipe meilleure que la nôtre. Point. Notre objectif reste de gagner le titre de champion NBA. Ce ne sera pas pour la première année. Mais ce n'est pas la fin des Miami Heat. Nous allons utiliser cette défaite comme une source de motivation pour revenir plus fort. Je crois que c'est le recrutement (du pivot) Tyson Chandler l'été dernier qui a fait que Dallas en est arrivé là aujourd'hui."

Palmarès de la NBA depuis 1991

2011 - Dallas Mavericks battent Miami Heat 4-3
2010 - Los Angeles Lakers battent Boston Celtic 4-3
2009 - Los Angeles Lakers battent Orlando Magic 4-1
2008 - Boston Celtics battent Los Angeles Lakers 4-2
2007 - San Antonio Spurs battent Cleveland Cavaliers 4-0
2006 - Miami Heat bat Dallas Mavericks 4-2
2005 - San Antonio Spurs battent Detroit Pistons 4-3
2004 - Detroit Pistons battent Los Angeles Lakers 4-1
2003 - San Antonio Spurs battent New Jersey Nets 4-2
2002 - Los Angeles Lakers battent New Jersey Nets 4-0
2001 - Los Angeles Lakers battent Philadelphia 76ers 4-1
2000 - Los Angeles Lakers battent Indiana Pacers 4-2
1999 - San Antonio Spurs battent New York Knicks 4-1
1998 - Chicago Bulls battent Utah Jazz 4-2
1997 - Chicago Bulls battent Utah Jazz 4-2
1996 - Chicago Bulls battent Seattle SuperSonics 4-2
1995 - Houston Rockets battent Orlando Magic 4-0
1994 - Houston Rockets battent New York Knicks 4-3
1993 - Chicago Bulls battent Phoenix Suns 4-2
1992 - Chicago Bulls battent Portland Trail Blazers 4-2
1991 - Chicago Bulls battent Los Angeles Lakers 4-1