Florent Pietrus
Florent Pietrus | KLAMAR / AFP

Le rebond du basket français ?

Publié le , modifié le

L'équipe de France n'avait plus atteint la deuxième place d'un Championnat d'Europe depuis 1949, c'est dire si la performance était à la fois grande et attendue. Il faut désormais poursuivre ces efforts, afin que les Tricolores aient une chance de décrocher de nouveau une médaille à Londres, et permettent ainsi au basket de connaître un nouvel essor en France.

La dernière médaille (en bronze) des Tricolores dans un Euro remonte à 2005, et une troisième place lors de la compétition organisée par la Serbie, et remportée par la Grèce. A présent vice-champions d'Europe, les Français savent surtout qu'ils ont les moyens de construire une équipe très compétitive pour les prochains Jeux Olympiques, pour lesquels les partenaires de Tony Parker sont d'ores et déjà qualifiés grâce à cette deuxième place. Avec des joueurs tels que Nicolas Batum, Nando De Colo, Boris Diaw, Florent Pietrus, ou Joakim Noah -qui participait à sa première campagne européenne-, l'équipe de France peut avoir de belles ambitions pour 2012.

Mais pour faire bonne figure à Londres, les joueurs devront pouvoir se libérer de leurs obligations en club, surtout pour ceux qui jouent en NBA. "Avec le retour de Ronny Turiaf ou Rodrigue Beaubois, nous aurons aussi l'occasion d'améliorer l'équipe. A nous de continuer à y croire et à continuer de venir en équipe nationale", lance Parker. Sans oublier que Mickaël Pietrus et Yannick Bokolo ont aussi raté le rendez-vous, et que d'autres tels que Ian Mahinmi tapent à la porte de la Maison bleue.

"Enchaîner les compétitions"

Selon Vincent Collet, "pour aller plus haut, il faut qu'on progresse tous. Si on peut reproduire le même type de préparation, on peut se préparer à vivre de belles années." Et son capitaine Tony Parker est du même avis. "On n'est pas très loin. Chaque année on perd contre le champion.  Maintenant il faut que tout le monde revienne et qu'on joue ensemble, comme les  Espagnols. Pour arriver à ce niveau là, il faut enchaîner les compétitions", admet Parker, élu dans le cinq majeur de la compétition.

Ces dernières années, le basket en France n'a cessé de perdre des licenciés (passant de 457121 licenciés en 2007 à 449 263 licenciés en 2009), restant la 5e Fédération sportive de France, derrière le judo, l'équitation, le tennis, et le football. La faute à des résultats de l'équipe de France en dents de scie, à un championnat national qui a du mal à garder ses meilleurs éléments, et sans doute aussi à un manque d'exposition médiatique (au même titre que le handball et bien d'autres sports).

Tombés face à une équipe d'Espagne un ton au-dessus, les Français peuvent toutefois espérer se retrouver sur le podium olympique, comme l'avaient fait l'équipe masculine et féminine lors des Jeux de Sydney en 2000, avec toutes deux une breloque en argent. Les basketteuses françaises ont d'ailleurs terminé troisièmes du dernier Euro féminin, ce qui n'est pas fait pour déplaire aux amoureux du basket.

Romain Bonte