Roko Ukic et le "Pana" face aux Allemands de Bamberg
Roko Ukic et le "Pana" | AFP - Christoph Stache

Le Panathinaïkos sacré champion de Grèce de basket dans la violence

Publié le , modifié le

En s'imposant sur le parquet de l'Olympiakos, vainqueur de l'Euroleague, lors du match 3 de la finale, le Panathinaïkos a été sacré champion de Grèce de basket (76-72). La rencontre n'a pas pu aller à son terme à cause des violences de supporters. L'arbitre a donc suspendu le match mas la victoire en revient toutefois au Pana.

Le Panathinaïkos se souviendra longtemps de son 33e titre de champion de Grèce de basket. Opposé pour la 8e fois consécutive à l'Olympiakos le Pirée, en finale, le club athénien est parvenu à gagner deux fois dans la salle de son grand rival. Hier soir, leur deuxième victoire dans le mal nommé Peace and Friendship Stadium les a sacrés. Toutefois, les hommes de la capitale n'ont pas eu le temps de savourer. Après des jets de pétards,  de fumigènes et d'objets divers en direction du banc du Pana, l'arbitre a choisi d'arrêter la rencontre. Il restait 1 min 27 sec à jouer et le Panathinaïkos menait 76-72.

L'Olympiakos perd son bien

Alors que les deux équipes avaient trouvé refuge dans les vestiaires, l'officiel a finalement choisi de déclarer le Pana vainqueur, une centaine de supporters ayant refusé de quitter les lieux pour que la partie puisse reprendre. Dans les rangs athéniens, le meneur de jeu Vasilis  Xanthopoulos ainsi qu'un préparateur physique et un intendant ont été légèrement blessés. Avant le début du match déjà, environ 30 hooligans avaient agressé une équipe de  télévision sur le parquet, détruisant une caméra. Premier de la saison régulière et double champion d'Europe en titre, l'Olympiakos cède un titre national qu'il possédait depuis deux saisons sans gagner un match. 

Jerome Carrere