Rochestie
Rochestie mène Le Mans à une belle face à Nancy | MaxPPP - L'Est Républicain

Le Mans s'offre un match d'appui

Publié le , modifié le

Le Mans respire un peu mieux après s'être imposé sur le parquet de Nancy (68-60), pour s'offrir une belle en quarts de finale de la ProA de basket, alors qu'Orléans est le premier qualifié pour les demi-finales.

Les Manceaux éteignent Nancy

Ecrasé à Antarès la semaine passée (64-89) par le tenant du titre, Le Mans s'est rattrapé de manière assez inattendue en obtenant un succès à Nancy, où il n'est jamais facile de gagner. Le match d'appui aura lieu mardi au Mans. Les Manceaux ont réussi une belle performance collective, leur meilleur marqueur, le meneur Antoine Eito, finissant avec seulement 12 points. Le remplaçant médical d'Henri Kahudi, arrivé de Vichy juste avant le match aller, a fait oublier ses débuts ratés avec une belle adresse à trois points qui a permis au Mans de compter 17 points d'avance à la pause (36-17). Eito a efficacement suppléé un Taylor Rochestie subtil passeur (8 passes décisives) mais fâché avec son tir (6 points, 0 sur 5 à trois points). Liquéfiée en première période, l'attaque nancéienne s'est un peu rétablie dans les 20 dernières minutes pour ramener le Sluc à 5 points (56-61, 37e). Mais avec un Alex Acker et un Marcellus Sommerville solides dans les moments décisifs, Le Mans a maintenu le cap jusqu'au bout.

Orléans en demi-finale

Comme à l'aller (70-68), Orléans est sorti vainqueur d'un duel au couteau avec le Paris-Levallois (79-73), pour se qualifier. Entre les deux équipes, ça a artillé dur à trois points. Les Parisiens ont fini à 11 sur 24 dans cet exercice, et les Orléanais à 10 sur 20. A ce petit jeu, les arrières américains Eric Chatfield (20 points, à 4 sur 9 aux tirs primés) et Cedrick Banks (25 points à 5 sur 8) se sont régalés. Mais c'est ce dernier qui a eu le mot de la fin, en mettant quatre lancers francs cruciaux dans les dernières secondes. Les deux équipes se sont livrées à un chassé-croisé excitant, où la profondeur du banc d'Orléans a fini par faire la différence, en permettant de préserver Banks et Amara Sy (14 points). L'intérieur français, avec un dunk et deux lancers francs, est celui qui a creusé un petit écart de 4 points (68-64) à trois minutes de la fin. Banks s'est ensuite chargé de faire fructifier cette avance.

Gilles Gaillard