Pape Sy (Le Mans)
Pape Sy (Le Mans) à l'attaque du cercle | PHOTOPQR/LE MAINE LIBRE

Le Mans seul leader

Publié le , modifié le

Le Mans a pris seul provisoirement les commandes de la ProA en s'imposant devant Gravelines (76-61) samedi lors de la 6e journée. Chalon aura l'occasion de revenir à sa hauteur dimanche à Boulazac. Villeurbanne se replace en dominant Orléans (92-80) et en profitant du revers de Strasbourg chez le relégable Poitiers (80-70). Roanne s'est réveillé pour atomiser Nanterre (94-64).

Dans le choc des co-leaders de la Pro A,, encore une fois les Manceaux ont su allier expérience et réalisme pour faire une équipe de Graveline moins flamboyante en ce début de saison que lors des années précédentes. Bien emmenés Kahudi et Pape Sy, les Sarthois ont pris immédiatement le match en main. Dominateurs aux rebonds (41 contre 30), ils ont rapidement pris la mesure d'une équipe de Gravelines en souffrance aux tirs (23/60). Gravelines, qui s'était appuyé sur l'adresse de son meneur Buycks lors de ses deux derniers succès, n'a pas pu compter cette fois sur l'Américain, malheureux dans cet exercice. Les Manceaux avaient déjà fait la différence à la pause (+8) avant s'envoler en fin de match. 

Dans le haut du tableau avec Gravelines et Le Mans avant cette journée, Strasbourg s'est fait surprendre par le relégable Poitiers (80-70). Les Alsaciens se sont accrochés avec notamment Ajinca (26 pts) mais ils ont connu dans le le 3e quart-temps (19-5) un trou d'air qui leur a été fatal. Autre surprise, la victoire de la lanterne rouge Roanne qui n'a pas fait de détail contre Nanterre (94-64), avec six joueurs à plus de 20 points. La Chorale est peut-être enfin lancée.

Rien ne va plus pour Nancy. Le champion 2011 ferme la marche du classe avec une seule victoire à son actif, après une nouvelle défaite dans sa salle face à Cholet (75-89). Souchu (22  pts) et Goree (18 pts) ont porté les Choletais. Quant aux Nancéiens, avec un déchet énorme (32 paniers sur 82 tirs !), et malgré une moisson de ballons gagnés (43 rebonds), après avoir bu la tasse dès l'entame de match (51-36 à la pause) ils n'ont pas pu revenir. Un naufrage inquiétant pour le SLUC, toujours dernier avec Orléans qui a subi la loi d'une solide équipe de Villeurbanne où Amara Sy (19 pts) et le trio Nsonwu-Amadi, Jackson, Abromaitis (17 pts chacun) lui a donné le tournis