Le Mans joueurs joie 02112012
Les Manceaux solidaires | Maxppp

Le Mans se joue de Roanne

Publié le , modifié le

Le Mans a difficilement battu Roanne 72-67, en match de la 5e journée de Pro A. Il aura fallu une prolongation au club sarthois pour éviter la fausse note face à la Chorale. Grâce à ce succès, le club aux quatre titres de champion de France prend provisoirement la tête du championnat. Suite des rencontres samedi et lundi, avec notamment Chalon-sur-Saône - Orléans.

Invaincu à domicile, Le Mans aurait tranquillement dû s'imposer contre Roanne, en difficulté cette saison après avoir renouvelé la totalité de son équipe cet été. Plus efficace que ses adversaires sur les tirs longues distances (10/20 contre 6/17), les Manceaux ont néanmoins connu un gros passage à vide lors du deuxième quart-temps que les Roannais ont dominé (11-21), portés par Collins Coleman (12 pts, 11 rbds) ou Matt Howard (7 rebonds).

Bastista absent, Cuthbert à la sirène

Les coéquipiers d'El-Amin - impérial à trois points (4/6, 66%) et meilleur marqueur de la rencontre avec le joueur de la Chorale Gradit (16 points)- ont également dû faire avec le "jour sans" d'une de ses locomotives habituelles, Batista, limité à un médiocre 1/11 aux tirs, pour 4 petits points. Finalement, le MSB a repris la main sur ce match pour disputer la prolongation, grâce à un tir à trois points à 16 secondes du buzzer d'un Victor Cuthbert efficace sur le parquet d'Antarès (12 pts, 5 rebonds) (62-62). Pape Philippe Amagou (11 pts) a manqué le tir de la victoire pour le club de Rhône-Alpes, avant de voir son équipe disparaître en prolongations, en témoigne un faible 1/6 aux lancer-francs dans la période.

Une prolongation mancelle

Dans le temps supplémentaire, Le Mans a mis les bouchées doubles et s'est envolé (10-3) sur les épaules de Cam Long (4 pts dans la période), pour conclure sur le score de 72-65. L'équipe de J.D Jackson signe un quatrième succès cette saison et impose le même sort à la Chorale de Roanne qu'à Nancy et Orléans avant elle à Antarès. Les Sarthois en profitent pour prendre seuls les commandes de la Pro A en attendant la suite de cette 5e journée. Au contraire, avec un seul succès lors des cinq premiers matchs, les hommes de Luka Pavicevic se retrouvent sous la menace de la zone de relégation. Mais en tenant tête à l'un des cadors de ce début de championnat, ils peuvent espérer des jours meilleurs.

Romain Bonte