Le Mans Nanterre Leaders Cup Koffi
Alain Koffi (Le Mans) s'est sacrifié pour le 3e titre | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le Mans remporte la Leaders Cup

Publié le , modifié le

La tenacité du Mans a été récompensée dans la Leaders Cup. Pendant trois jours, le MSB a démontré une force collective au dessus de la moyenne. Jusqu'en finale où les Sarthois ont battu Nanterre 64-59 au terme d'un match étouffant. C'est le 3e titre du Mans dans cette compétition après 2006 et 2009. Auteur de 19 pts, JP Batista a été élu MVP de la finale.

Qui a dit que Nanterre était fini ? Piqués au vif par leurs derniers résultats et quelques déclarations maladroites dans la presse (plusieurs clubs ont fustigé la réussite des Verts et son énorme couverture médiatique, ndlr), les Franciliens ont remis le bleu de chauffe dans la Leaders Cup. Ils ont simplement remis au goût du jour leurs vertus de courage et d'abnégation. Généralement, en France, ça passait. Dimanche, ils ont trouvé leur maître. Plus solidaires, plus costauds, plus bouillants, les Manceaux ont affiché des qualités collectives exceptionnelles, dignes d'un futur ténor de pro A.

Batista et Daniels en verve

L'affrontement a été rude sur le parquet et l'écart n'a jamais dépassé les 8 pts entre les deux équipes. Le MSB a le plus souvent fait la course en tête jusqu'à porter son avantage à 31-23 (19e). Grâce à sa pression défensive, Le Mans a récupéré de nombreux ballons pour les porter rapidement dans le panier nanterrien. Sur un nuage, le pivot brésilien Joao Paulo Batista (19 pts) s'est lui régalé sous le cercle ou à mi-distance. Repartie sur le même rythme étouffant en deuxième période, la finale gagnait même en intensité. Des gros chocs et une JSF revigorée grâce à l'activité de Will Daniels (17 pts) et les tirs primés de David Lighty (36-36, 26e). Le titre se jouerait au courage.

0 pt en 4 minutes pour la JSF

Après trois jours d'une compétition éreintante, la défense prenait le pas sur le jeu. Le cuir brûlait les mains des deux équipes et les mauvais choix s'enchaînaient de chaque côté si bien que personne n'arrivait à se détacher (46-46, 30e). Nanterre repassait furtivement en tête mais Le Mans haussait encore son intensité dans le money-time. Nanterre ne marquait aucun point pendant quatre minutes pendant que Batista empilait les paniers et Issa les rebonds. Comme face à Limoges et Strasbourg, le MSB maîtrisait la fin de match en réussissant les paniers et les stops. La victoire 64-59 était logique. Cette saison, Le Mans c'est du solide !

Réact​ions

Christophe Le Bouille (président du Mans) :  "Le club continue à avancer année après année. Un trophée, ça nous permet juste  d'avancer un tout petit peu plus vite, de nous conforter dans le travail qu'on  fait. Je suis surtout content pour mes joueurs et mon staff. Ca confirme qu'on  est sur la bonne voie."
   
Pape Sy (arrière du Mans) : "C'est énorme. Je pense que ça va lancer notre  saison. Il en fallait un pour débloquer le compteur. On va être reboostés pour  bien finir la saison. En deuxième mi-temps, on était morts, mais malgré ça on a  continué à faire les efforts. Et J.P. (Batista) nous a pris sur son dos."
   
Joao Paulo Batista (pivot du Mans, élu MVP du match) : "Trois matches en trois  jours, c'était dur physiquement. Il fallait faire preuve de coeur pour battre  cette équipe très talentueuse. On a réussi à passer outre la fatigue. Ma  philosophie depuis tout petit, c'est que si on travaille dur on arrive à  quelque chose. C'est ce que j'essaie de faire."
   
J.D. Jackson (entraîneur du Mans) : "Je n'étais pas complexé par rapport à  ça (au fait que Le Mans n'avait plus rien gagné depuis 2009, Ndlr). Mais pour  un groupe qui travaille tellement bien, qui s'investit tellement, c'est  important. Notre base défensive a fait la différence. On sait qu'on a le  talent, qu'on peut marquer 100 points dans un match. Mais dans les jours sans,  c'est là que l'investissement physique, mental, la solidarité font la  différence. Ca a été le cas aujourd'hui. Je ne reste pas sur ce titre. On a  encore beaucoup d'objectifs. Mais je suis très content pour les joueurs. Ca  fait du bien de gagner. Mais on ne peut se permettre aucun relâchement, le  Championnat est trop serré."
   
Pascal Donnadieu (entraîneur de Nanterre) : "Au-delà de la défaite, on a  fait un excellent tournoi. Je ne pensais pas qu'on était capable d'enchaîner  trois matches de cette intensité. Le Mans met une densité physique que peu  d'équipes de ProA peuvent mettre. Ils défendent fort et nous on était un peu  fatigués. (Joao Paulo) Batista a montré toute sa classe et nous a dominés.  Cette équipe va être redoutable. Pour nous, il n'y a pas de regret à avoir. Je  suis satisfait du comportement de l'équipe, qui a fait honneur au club."

Xavier Richard @littletwitman