Brésil Etats-Unis Marcus Vieira Kevin Durant duel Mondial 2010
Duel entre Marcus Vieira et Kevin Durant lors de Brésil/Etats-Unis | AFP - MUSTAFA OZER

Le Brésil fait trembler les Etats-Unis

Publié le , modifié le

Les Brésiliens ont frôlé l'exploit contre les Américains. Menés 46-43 à la pause, les partenaires de Kevin Durant ont toutefois retourné la situation pour s'imposer de justesse (70-68) à l'issue d'un féroce combat. Ils obtiennent ainsi leur billet pour les huitièmes de finale tout comme l'Argentine (91-70 face à l'Angola) dans le groupe A. La Slovénie a remporté le derby contre le voisin croate (91-84). L'Australie a écrasé l'Allemagne 78-43.

près deux succès expéditifs contre la Croatie (106-78) et la Slovénie (99-77), les Américains ont dû s'employer pour battre les Brésiliens et conserver la première place du groupe B. Sauf désastre improbable contre l'Iran et la Tunisie, ils la conserveront au terme de cette phase. Menés à la pause (43-46) par des Brésiliens tenaces, les Américains se sont heurté tout au long du match à une défense infatigable qui a écoeuré leurs artificiers, à l'exception du meilleur d'entre eux, Kevin Durant, qui a compilé 27 points et 10 rebonds. Marcelo Huertas a eu le ballon pour égaliser sur la dernière possession du match, une faute a suffi pour l'empêcher de rentrer son double pas. Il a ensuite raté ses deux lancers francs, au grand soulagement d'un Team USA qui a montré pour la première fois ses limites, notamment au niveau collectif.

Dans le match qui concernait la probable deuxième place du groupe, les Slovènes ont pris une bonne option contre les Croates battus 91 à 84. Au terme d'un match enlevé, la Croatie, malgré un Roko-Leni Ukic au diapason (20 pts, 7 passes), a finalement cédé face au collectif slovène dont le banc a inscrit près de la moitié des points (43) de l'équipe. Les Argentins, qui restaient sur deux victoires accrochées contre l'Allemagne (78-74) et l'Australie (74-72), en ont engrangé une troisième bien plus facile, qui leur permet de conforter leur domination dans le groupe A. Comme contre les Australiens, Luis Scola a été énorme, avec 32 points et 8 rebonds dans la musette. Les champions olympiques de 2004 ont vendangé à trois points mais leur supériorité était telle qu'ils pouvaient se permettre cet écart face à un adversaire qui pourrait jouer sa qualification pour les 8e contre l'Allemagne mercredi.

Car la déroute du jour est celle des imprévisibles Allemands qui ont volé en éclats contre l'Australie (43-78). Proche de l'exploit en ouverture contre l'Argentine (74-78) puis vainqueur (82-81) de la Serbie après deux prolongations dimanche, l'Allemagne a été méconnaissable contre les Aussies. L'Allemagne, probablement émoussée, n'a jamais pu refaire son retard du début de match (0-12), accusant un pourcentage de réussite aux tirs catastrophique (25%). La Serbie, enfin, a de son côté écrasé la Jordanie (112-69) et repasse 2e du groupe.