Tony Parker sous le maillot de l'ASVEL
Tony Parker sous le maillot de l'ASVEL |

L'ASVEL se fait peur

Publié le , modifié le

Pour la première de Tony Parker, Villeurbanne a bien failli se faire cueillir dans sa salle de l'Astroballe par le Paris-Levallois, ne parvenant à l'emporter (75-73) que dans un dernier quart temps où le meneur de jeu des Bleus a pris les choses en mains. Dans les autres matches avancés de cette 2e journée de ProA, Le Mans est allé l'emporter à Pau-Orthez (83-73), tout comme Chalon/Saône à Orléans (73-84).

Pour son grand retour en France, Tony Parker, également vice-président de l'ASVEL, a disputé 28 minutes, apposant son empreinte sur une partie très inégale côté Villeurbanne, et trouvant le "jump"  nécessaire dans le dernier quart temps pour renverser la fin d'un match mal engagé pour les Rhodaniens..

Les Villeurbannais prenaient pourtant  un départ tonitruant, menant 29-14 à la fin du premier quart-temps conclu sur un dunk rageur de Bangaly Fofana. Mais, victimes d'une nette baisse d'efficacité au tir, ils laissaient le Paris-Levallois revenir dans la partie à la pause (42-33).Excellent lors des 10 premières minutes, Parker s'effaçait peu à peu, et son équipe, au diapason, subissait un gros trou d'air. Ainsi, le meneur voyait deux passes d'affilée échouer dans le public, une troisième interceptée par David Noel qui finissait en dunk pour recoller (44-43, 24e). Les Parisiens, bien plus compacts en défense, prenaient l'avantage à l'abord du dernier quart-temps (55-51). Parker accélérait alors, enfilant 10 points en cinq minutes, pour remettre l'Asvel devant (64-60, 33e).  Dans un final à suspense, et alors que Villeurbanne menait 75 à 73 avec quelques secondes à jouer, Parker parvenait à intercepter la dernière possession parisienne en se jetant sur le ballon, scellant ainsi la victoire des siens.

Si le leader de San Antonio a contribué à ce succès difficile, il a toutefois eu du mal à toujours trouver ses partenaires et à se mettre au diapason des systèmes de l'ASVEL.Autant de lacunes qu'il va sans doute gommer dans les prochaines semaines.

Le Mans confirme

Le Mans a signé son deuxième succès en s'imposant à Pau (83-73), avec une jolie prestation de Charles Lombahe-Kahudi (18 pts, 6 rb), médaillé d'argent avec les Bleus lors du dernier Euro. Côté béarnais, Teddy Gipson a survolé la partie (24 pts, 6 rebonds, 3 passes), mais sa prestation fut insuffisante pour de Béarnais qui ont perdu beaucoup trop de ballons, et qui n'ont pas eu beaucoup de réussite aux tirs (26/62).

A Orléans, malgré un Cedric Banks qui a enfin montré son vrai visage (22 pts) et une bonne entame, les homems du Loiret ont fini par céder. Malgré un enchaînement de matches dû à son parcours européen,  Chalon-sur-Saône a enchaîné une deuxième victoire de rang: après Gravelines la semaine passée, l'Elan s'est offert imposé (84-73) avec un Alade Aminu déchaîné (13 pts, 12 rb)

Parker a savouré
"C'est génial" a savouré Tony Parker pour son retour en ProA. "On s'en sort très très bien! Paris a fait un gros match. Nous on a fait une bonne première mi-temps mais on s'est ensuite relâché. On a eu une baisse d'énergie. C'était un premier match difficile mais ça ne fait qu'une semaine que je joue avec eux. Il y a encore pas mal de choses à régler. Ca va prendre du temps, on ne va pas y arriver du jour au lendemain. Mais on a bien réagi. Mes coéquipiers ont été agressifs, ils ne m'ont pas regardé jouer...  Depuis que je suis arrivé le soutien est énorme, ça fait chaud au coeur. J'espère que ça va durer longtemps. Je suis juste content de jouer devant ma famille et mes amis, c'est une opportunité que je n'aurais peut-être plus jamais. J'étais un peu fatigué car je sors d'une semaine d'aller-retours à Paris pour mes sponsors. Je dois malheureusement repartir à San Antonio demain pour un dernier truc, déjà prévu avant que je signe. Mais je serai de retour mardi et après je reste jusqu'à décembre au moins."