ProA ASVEL Clifford Hammonds 042011
L'Americain Clifford Hammonds aux manettes du jeu de l'ASVEL | AFP - Philippe Merle

L'ASVEL est de retour

Publié le , modifié le

Après un début de saison laborieux, Villeurbanne revient à grandes enjambées vers le haut du classement de ProA, après sa victoire (101-92) à Roanne dans un derby bouillant et offensif, et avec un énorme Devon Jefferson (39 pts). Dans l'autre match avancé de 27e journée, Paris-Levallois survolté a sans doute assuré son maintien en dominant (94-66) une équipe de Vichy qui aura du mal à sauver sa tête.

Dans une halle Vacheresse pleine à craquer, le derby entre Loire et Rhône a finalement tourné logiquement à l'avantage d'une équipe de Villeurbanne qui s'appuie sur un cinq majeur qui constitue sans doute ce que l'on fait de mieux en ProA. La Chorale a eu de belles séquences, avec un Ricky Davis enfin à la jauteur (20 pts) et un Uche NSonwu précieux à l'intérieur (18 pts) mais elle a aussi trop subi la pression d'une formation de l'ASVEL collectivement très au point et dont le pistolero Jefferson (39 points, un record cette saison, ajouté à 8 rebonds, 4 passes décisives et 2 interceptions, soit 44 d'évaluation), a concrétisé un basket fait de vitesse d'exécution et de mobilité. Comme aux rebonds les Villeurbannais dictaient leur loi, il était difficile aux Roannais de ne finir par céder. Débordée défensivement en deuxième période (59 points concédés), la Chorale a encore une fois manqué une opportunité d'assurer une place dans les quatre, voire mieux. Il lui faudra désormais batailler pour ne pas laisser son adversaire du soir revenir à hauteur et garder une place dans le Top 4 offrant l'avantage du terrain en play-off. 

Portant à six succès en sept matches leur série actuelle, les Villeurbannais ont une nouvelle fois démontré, si besoin était, qu'ils avaient trouvé un nouvel équilibre avec l'arrivée de Pops Mensah-Bonsu, et seraient de nouveau des candidats crédibles au titre.

Vichy prend l'eau

A Paris, Vichy, qui restait pourtant sur trois victoires consécutives, s'est effondré dans le dernier quart-temps (31-16). Ce faisant, les Vichyssois ont abandonné le point-average aux Parisiens (-28). Vichy s'était imposé de 27 points à l'aller. Cette donnée est désastreuse pour l'équipe de Jean-Philippe Besson, qui aura désormais bien du mal à s'extirper de sa position de relégable, un point derrière Paris. A contrario, pour des Parisiens en pleine crise de confiance (cinq défaites sur les six derniers matches), ce double bonus est inespéré et le maintien est maintenant à portée de mains. Le Paris-Levallois a été porté à bout de bras par Andrew Albicy. Critiqué pour son manque de leadership, le jeune meneur international a pris ses responsabilités, cumulant 27 points (à 9 sur 11 aux tirs), 8 passes décisives, 6 interceptions, 2 rebonds, pour toutefois 6 balles perdues.