Leo Westermann
Le jeune villeurbannais Léo Westermann | AFP - JEFF PACHOUD

L'ASVEL éliminé de l'Euroligue

Publié le , modifié le

Dernière équipe française en lice dans le tournoi de qualification de l'Euroligue après son succès sur Gravelines, Villeurbanne a subi la loi de Galatasaray (93-83) lors de la demi-finale. Devant au score en tout début de match, les hommes de Pierre Vincent ont fait l'élastique derrière les Turcs, dont le jeu collectif a finalement prévalu. Nancy sera donc le seul représentant tricolore en Euroligue cette saison. L'ASVEL est reversé en Eurocoupe.

Villeurbanne a longtemps cru pouvoir faire pencher la balance. Mais à chaque fois que l'équipe est revenue dans le sillage de Galatasaray, les Turcs ont creusé de nouveau l'écart. Après avoir réalisé un petit exploit en disposant lors du 1er tour de Gravelines, qui les avait pourtant battu le week-end précédent en amical à Angers, les Villeurbannais ont frôlé l'énorme performance contre l'un des ogres de ce tournoi de qualification.

Après un bon début de match, qui les a vu mener (12-8) après 3'30 de match, les hommes de Pierre Vincent ont ensuite été peu à peu dominés. Après 5 minutes de match, Galatasaray prenait pour la première fois l'avantage au score (15-14) pour virer à la fin du premier quart-temps devant (28-23). C'est alors que Léo Westermann, le jeune capitaine de l'équipe, montrait l'exemple en rentrant un panier à trois points très important (28-26), imité après par Phillip Goss qui redonnait la maitrise du score aux siens (29-23), mais les Turcs reprenaient les commandes (36-32), les deux équipes s'échangeant le rôle de leader pour finir à la mi-temps sur un score très serré (52-51 pour Galatsaray). A ce moment-là, tout était encore jouable avec les 18 points et 3 rebonds de Westermann, les 11pts et 2 passes de Gosses, les 6pts et 5 rebonds d'Armstrong.

Mais la deuxième période ne faisait qu'accentuer la tendance du yoyo villeurbannais, qui allait finir par s'épuiser en toute fin de rencontre.Les sept points de retard concédés en début de troisième quart-temps (63-56) étaient réduits à trois longueurs le réveil notamment de Jackson (65-62), et Goss ratait même un panier à trois points à l'ultime seconde qui aurait permis à l'ASVEL d'égaliser (69-66). Dans le dernier quart-temps, les hommes de Pierre Vincent voyaient l'écart culminer à +10 (79-69), mais au courage, l'équipe française recollait une nouvelle fois (84-80) sur un lay-up de Thompson. Las, ce baroud d'honneur était encore une fois réduit à néant, notamment par Jaka Lakovic, auteur de son sixième tir primé pour arrêter l'hémorragie et meilleur marqueur de la rencontre avec 22pts et 3 passes, juste devant Darius Songala (18pts, 5rbds). A l'ASVEL, Westermann termine avec ses 18pts de la 1ère période (4 rebonds et une passe), sur ses talons Dijon Thompson (17pts, 2rbds), Phillip Goss (13pts) et Hilton Armstrong (11pts, 11rbds).

L'Asvel poursuivra sa route en Eurocoupe, la deuxième compétition européenne, où ses jeunes joueurs auront davantage de chances de s'illustrer.

Fiche technique

A Vilnius (Siemens Arena): Galatasaray Istanbul (TUR) bat Villeurbanne (FRA)
93 à 83 (28-23, 24-28, 17-15, 24-17)
Galatasaray:

31 paniers (dont 14 sur 23 à trois points) sur 58 tirs - 17 lancers francs sur 19 - 32 rebonds (Shipp 8) - 21 passes décisives (Acik 6) - 8 interceptions - 14 balles perdues - 22 fautes personnelles
Marqueurs: Shipp (11), Lakovic (22), Topaloglu (0), Shumpert (3), Acik (0), Andric (11), Sanli (0), Aldemir (3), Lucas (9), Songaila (18), Arslan (4), Ozer (12)
Villeurbanne:
29 paniers (dont 7 sur 24 à trois points) sur 61 tirs - 18 lancers francs sur 22 - 29 rebonds (Armstrong 11) - 10 passes décisives (Lacombe 3) - 7 interceptions - 10 balles perdues - 20 fautes personnelles
Marqueurs: Armstrong (11), Lacombe (9), Westermann (18), Fofana (4), Jackson (10), Thompson (17), Skeen (0), Tillie (1), Goss (13)