tony parker lancer all star game
tony parker lancer all star game | AFP - MIKE EHRMANN

La trentaine rugissante de Parker

Publié le , modifié le

Pour la sixième fois de la saison, Tony Parker (30 ans dans deux mois) a dépassé les trente points (31pts, 7 passes), notamment en 2e période, pour mener les Spurs à la victoire sur Washington (112-97) où Kevin Séraphin n'a joué qu'une minute. Pour Jaokim Noah, c'est le double-double qui devient une habitude (12pts, 10rbds, 5 passes) lors de la victoire de Chicago sur les Knicks (104-99). Belle victoire de Boston chez les Clippers (94-85) dans un match très rugueux.

Absent face aux Clippers en raison d'un problème à une cuisse, Tony Parker a repris les choses en main. A domicile, contre Washington, le meneur de jeu de San Antonio a passé la vitesse supérieure en deuxième période pour inscrire 22 des 49 points de son équipe, pour finir avec un compteur personnel à 31pts (avec 7 passes mais 6 pertes de balle) et une victoire collective (112-97). A 13/18 aux tirs, le Français a dépassé pour la sixième fois de la saison la barre des 30 points dans un match, établissant une moyenne de 19.5pts et 8 passes de moyenne, alors qu'en carrière il était à 17pts et 6 passes. "Nous avons pris l'avantage sur leur défense et chacun de nous a pu prendre des tirs ouverts", se réjouissait le N.9 des Spurs. "Depuis le début de la saison, il joue comme un All-Star. C'est énorme pour nous, d'avoir un gars comme ça. Pas juste pour marquer, mais pour distribuer le ballon avec des passes décisives", a dit de lui son coéquipier brésilien Tiago Splitter, auteur de 17pts et 7rbds. En inscrivant 14 points (avec 9 rebonds), Tim Duncan est devenu le 25e joueur le plus prolifique de l'histoire de la NBA, dépassant Clyde Drexler avec désormais 22 207 points. L'autre bonne nouvelle pour Gregg Popovich, c'est la bonne santé de Manu Ginobili, qui a joué près de 20 minutes pour 8pts et 7 passes. Petit à petit, l'Argentin refait son nid.

Rose rosse Lin

A Chicago, Derrick Rose a rappelé à Jeremy Lin qui était le patron de la nouvelle génération. Le leader des Bulls a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 32pts, 7 passes et 6 rebonds, pour mener son équipe à la victoire sur les Knicks (104-99) alors que le jeune meneur new yorkais n'a pas démérité, finissant avec 15pts et 8rbds. "Peut importe contre qui je joue, j'essaye toujours de gagner mon face-à-face", lançait fièrement Rose, dont c'était le premier duel avec Lin. L'équipe de la Grosse Pomme a surtout pâti de la domination adverse dans la raquette (56 rbds contre 38), incarnée par deux joueurs: Taj Gibson (15pts, 13rbds) et Joakim Noah. Pour la 18e fois de la saison, le Français a produit un double-double (12pts, 10 rbds), ajoutant 5 passes décisives, 3 contre et deux interceptions. Carlos Boozer (15pts, 7rbds) n'est pas étranger non plus à cette victoire des Bulls. A New York, les 21pts et 8rbds de Carmelo Ahnthony, les 20pts mais seulement 3rbds d'Amaré Stoudemire n'ont pas été suffisants pour faire trébucher le leader de la Conférence Est, et pour éviter une 6e défaite consécutive.

Diaw rejoue, mais...

Au lendemain d'avoir été vaincu de peu par les Lakers (97-94) dans le mythique choc entre les deux équipes, Boston s'est vengé sur les Clippers. Mené de quatre points à quatre minutes de la fin du match, les Celtics ont renversé la vapeur, remportant leur 7e victoire lors des neuf derniers matches (94-85). "Nous avons beaucoup discuté de la nuit dernière, car nous étions énervés de n'avoir pas pu stopper les offensives adverses. Nous nous sommes dits que si nous voulions être une équipe défensive, il fallait parvenir à stopper les attaques", expliquait Doc Rivers, le coach de Boston. Une défense serrée sur Bobby Simons, une attaque rapide de Rondo, une perte de balle de Griffin, des points de Pierce au lancer-franc, voilà comment Boston a réalisé un 9-0 pour s'imposer. Pierce finit donc avec 25pts, 7 passes, Rondo avec un double-double (12pts, 10 passes), Garnett (21pts, 8rbds), alors que chez les Clippers, Griffin finit à 24pts et 9rbds, Maurice Williams à 21pts.

Boris Diaw a de son côté rejoué sous le maillot de Charlotte, ce qui peut paraître une surprise étant donné qu'il avait été écarté par l'entraîneur Paul Silas lors des quatre précédents matches et n'avait pas joué depuis le 4 mars. Mais avec 2 points en 11 minutes, leBordelais, remplaçant, n'a quasiment pas contribué à la petite victoire des Bobcats face à La Nouvelle-Orléans (73-71), dans un match qui opposait les deux pires équipes de la Ligue. Selon le Charlotte Observer, un échange avant la date limite de jeudi est toujours d'actualité pour Diaw et la piste de New Jersey est la plus chaude. Les Nets seraient d'accord pour absorber la fin du replet contrat de Diaw (9 millions de dollars la saison), qui expire en juin, en échange d'un premier tour de draft et des joueurs, dont l'un serait le FrançaisJohan Petro. Si Charlotte ne trouve pas de solution d'ici jeudi pour échanger le Bordelais, ce dernier aimerait pouvoir racheter sa fin de contrat, afin de finir la saison sous d'autres cieux, peut-être ceux d'une équipe en quête d'expérience en vue des play-offs.

Résultats de la nuit

New Jersey - Milwaukee 99 - 105
Chicago - New York Knicks 104 - 99
New Orleans - Charlotte 71 - 73
San Antonio - Washington 112 - 97
Utah - Detroit 105 - 90
Phoenix - Minnesota 124 - 127
Los Angeles Clippers - Boston 85 - 94