La loi du plus fort

La loi du plus fort

Publié le , modifié le

Oklahoma City s'est offert le choc de la soirée face à Miami, dimanche (103-87). Le Thunder signe une victoire de prestige face à un concurrent direct pour l'avantage du terrain en playoffs. De son côté, Atlanta a eu besoin de quatre prolongations pour venir à bout d'Utah (139-133). San Antonio a pu compter sur Tony Parker (93-76).

Le panier du milieu du terrain de Dwyane Wade au buzzer à l'issue du troisième quart-temps n'aura pas suffi. Miami, malgré son intenable trio, a plié sur le terrain d'Oklahoma City (103-87). Kevin Durant a joué à merveille les chefs d'orchestre (28 pts, 9 rbs, 8 pds), impeccablement relayé sous les paniers par Serge Ibaka (19 pts, 10 rbs) et Kendrick Perkins (16 pts), et à longue distance par James Harden (19 pts) qui a profité du temps de jeu restreint de Russell Westbrook, pénalisé par les fautes et relégué sur le banc (13 pts). "Nous avons joué aussi physique que nous le pouvions. Nos grands ont été très bons, formidables d'un bout à l'autre du terrain", a déclaré Scott Brooks, l'entraîneur du Thunder à l'issue du match. "Ils nous ont mis sur les talons, nous ont agressés. Ils ont joué comme ils savent le faire, plus que nous", confie Erik Spoelstra son homologue floridien. "Nous allons en tirer des leçons et repartir de l'avant".

Face au Thunder, Miami n'a jamais trouvé la clé. La faute à un pressing adverse de tous les instants et à de nombreuses maladresses. Au final, le Heat totalise 21 balles perdues pour 13 interceptions adverses et 28 points encaissés. Meilleur marqueur de son équipe avec 22 points, Dwyane Wade a également perdu six ballons (record cette saison). Incapable de régler la mire (8/18 aux tirs), LeBron James se contente de 17 points, symbole d'une attaque cantonnée à 33% de réussite aux tirs dans le dernier quart-temps. Ronny Turiaf n'a joué que 11 minutes avec le Heat (4 pts, 3 rbs). Pourtant, les deux équipes étaient au coude à coude à l'issue du premier quart-temps. Mais le Thunder a enclenché la vitesse supérieure dès la reprise, infligeant un 8-0 à son adversaire avant de compter 13 points d'avance. Les joueurs de Scott Brooks ne lâcheront plus les commandes du match jusqu'à la fin.

Atlanta jusqu'au bout de la nuit

Il ne fallait pas être pressé de rentrer chez soi, dimanche soir à la Philips Arena. Les spectateurs présents ont eu le droit à quatre prolongations avant de voir Atlanta dominer Utah 139-133. C'est seulement la neuvième fois de l'histoire de la NBA qu'un match va aussi loin, la première depuis Phoenix-Portland en novembre 1997 (140-139). Mais les joueurs de Géorgie semblent apprécier les marathons. Ils avaient déjà disputé une triple prolongation en début de saison.

Porté par un intenable Joe Johnson (37 pts), Atlanta poursuit sa série de victoires (4 de rang, 6 en 7 matches). Le meneur des Hawks avait démarré en fanfare, bouclant le premier quart-temps avec 18 points, à 8/8 aux tirs. Mais Johnson avait aussi eu l'occasion de faire basculer la rencontre sur un tir facile à trois secondes du temps réglementaire. Il se rattrapait au terme de la 2e prolongation en inscrivant le panier à trois points de l'égalisation. Dans la dernière période, le natif d'Arkansas était une fois de plus en feu, inscrivant huit points pour définitivement sceller la victoire des Georgiens.

Au total, cinq joueurs terminent avec un double-double dans ce match. Côté Atlanta, derrière Joe Johnson, Josh Smith (22 pts, 10 rbs) et Zaza Pachulia (15 pts, 20 rbs) ont tenu la baraque. Utah est resté à flot grâce aux 28 points et 17 rebonds d'Al Jefferson, 25 pts et 13 rebonds de Paul Millsap, ainsi qu'au 11 points et 10 passes de Devin Harris.

Dans les autres matches, Kevin Love s'est de nouveau illustré. Lors de la victoire de Minnesota sur Denver (117-100), l'intérieur des Wolves a inscrit 30 points et pris 21 rebonds. Il boucle ainsi le 7e match de sa carrière à plus de 30 points et 20 rebonds. A San Antonio, Tony Parker (21 points) a permis aux Spurs, privés de Tim Duncan laissé au repos un second match, de se défaire de Philadelphie 93-76. Malgré ses 15 points et 11 rebonds, Kevin Seraphin n'a pas permis à Washington de disposer de Boston (76-88). Les Lakers ont subi leur 4e défaite de la saison à domicile face à Memphis (96-102).

Résultats de la nuit

Cleveland-Phoenix 83-108
Minnesota-Denver 117-100
Boston-Washington 88-76
Atlanta-Utah 139-133 a.p.
San Antonio-Philadelphie 93-76
Oklahoma City-Miami 103-87
Portland-Golden State 90-87
LA.Lakers-Memphis 96-102

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS