Tony Parker
Tony Parker (San Antonio) | Ehrmann / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La leçon Parker

Publié le , modifié le

Un grand Tony Parker (29 points et 13 passes) a permis à San Antonio de s'imposer largement sur le parquet des Los Angeles Lakers, toujours privés de Kobe Bryant (91-112). Dans l'autre match de prestige de la soirée, cette fois dans la conférence Est, New York a battu Boston au terme d'une partie extrêmement spectaculaire (118-110).

Parker, ménagé lundi à Golden State (15 minutes de jeu) en vue du choc à Los Angeles, a montré qu'il était en forme étincelante avec 29 points (à 70% de réussite) et 13 passes décisives en seulement 30 minutes de jeu, dont 19 points et 7 passes à la mi-temps. Les Lakers, au premier rang desquels leurs meneurs Raymond Sessions et Steve Blake, n'ont pas été de taille à arrêter le meneur français qui leur en a fait voir de toutes les couleurs avec des pénétrations dans la raquette, des dribbles étourdissants, des tirs en extension et des passes inspirées. Face à une équipe de Los Angeles privée de Kobe Bryant absent pour la sixième fois d'affilée à cause d'un blessure au tibia gauche, San Antonio a construit sa victoire en atteignant la mi-temps sur un passage à 22-6, entamé sur un 18-0 alors que les Lakers menaient 41-39 à six minutes de la pause.

Les Spurs, sérieux défensivement, ont ensuite géré la fin de match, en maintenant un écart au moins égal à 14 points, notamment grâce à des paniers de Parker, qui a pu se reposer sur le banc durant tout le dernier quart temps. Boris Diaw s'est contenté de 4 points et 2 passes en 18 minutes de jeu. Les Texans, guère gênés par la défense des Lakers, ont shooté à 60% réussite face à une équipe qu'ils recevront vendredi à San Antonio. Avec 44 victoires et 16 défaites, les Spurs comptent autant de victoires mais une défaite de moins que Oklahoma City.

Anthony voit triple

Une semaine après son retour sur les parquets à cause d'une commotion cérébrale qui lui a coûté 10 matches d'absence, Mickaël Piétrus n'a pas pu tenir sa place pour Boston contre New York à cause d'un problème au genou droit, opéré à l'intersaison. Les Celtics se sont inclinés (118-110) chez les Knicks (32v-29d), qui pointent à la 7e place de la Conférence Est et se rapprochent de plus en plus des play-offs. Les Knicks se sont surtout appuyés sur Carmelo Anthony, auteur d'un "triple double" (au moins dix unités dans trois catégories statistiques) pour la deuxième fois de sa carrière avec 35 points, 12 rebonds et 10 passes décisives. Ils ont aussi brillé à trois points, avec 19 tirs réussis (60% de réussite).
Paul Pierce a marqué 43 points, son record cette saison, et Rajon Rondo effectué 13 passes décisives pour Boston, privé de Ray Allen.

Les résultats :
New York Knicks - Boston 118 - 110
LA Lakers - San Antonio 91 - 112
Detroit - Cleveland 116 - 77
Minnesota - Memphis 84 - 91
Philadelphie - Indiana 97 - 102

Julien Lamotte