Grèce-Russie
Grèce-Russie |

La Grèce battue mais qualifiée

Publié le , modifié le

Malgré sa défaite (83-67) contre la Russie, déjà qualifiée, lors de la 2e journée du deuxième tour du championnat d'Europe en Lituanie, la Grèce est assurée de finir à la 3e place du groupe F. Ceci après la défaite de sa principale rivale, la Slovénie, battue (63-59) par l'autre équipe déjà qualifiée la Macédoine. Slovénie et Finlande se disputeront la 4e et dernière place qualificative.

 Les Grecs vont donc terminer à la troisième place de cette poule, quel que soit leur résultat face à la Géorgie lundi. Ce qui veut dire qu'ils rencontrent soit l'Espagne, tenante du titre, soit la France, invaincue, en quarts de finale. Même avec une défaite face à la Géorgie, ils ne peuvent plus être doublés ni par la Slovénie ni par la Finlande, deux équipes qu'ils ont battues et contre lequelles ils possèdent donc l'avantage particulier en cas d'égalité.

La Russie, qui a pris le large en deuxième période dans le sillage de Timofey Mozgov (19 points), va jouer la première place du groupe face à la Macédoine, alors que le vainqueur de Slovénie-Finlande accrochera le quatrième et dernier strapontin qualificatif pour les quarts.Citée parmi les lointains outsiders avant le début du tournoi, la Slovénie a de nouveau déçu samedi lors de sa défaite (68-59) face à la Macédoine de Bo McCalebb (19 points, 4 passes), déjà qualifiée avant le match.

La Finlande peut donc y croire après sa large victoire 87-73 sur une Géorgie éliminée. C'est déjà une grosse performance pour la formation finlandaise que de remporter trois matches à l'Euro, et pour elle  aller en quarts de finale serait plutôt inattendu.

La France, assurée de finir dans les deux premières places du Groupe E affrontera donc en quarts de finale, soit la Grèce, 3e du groupe F (si elle termine 2e) soit le vainqueur de l'opposition Slovénie-Finlande, 4e du groupe F (si elle termine 1re). 

A l'opposé du désarroi slovène, la Macédoine reste sur six victoires de suite depuis sa défaite en ouverture de l'Euro face au Monténégro