La France vient à bout de la Croatie

La France vient à bout de la Croatie

Publié le , modifié le

L'équipe de France messieurs de basket a eu raison de la Croatie 81-71, à Pau, en match de préparation à la Coupe du monde en Espagne (30 août-14 septembre), malgré notamment un troisième quart-temps difficile pour la bande de Vincent Collet.

Après leur succès initial il y a dix jours contre la Belgique (79-57), les Bleus ont confirmé contre une équipe d'un tout autre calibre. Vincent Collet avait choisi de laisser en tribunes Boris Diaw, qui n'a rejoint l'équipe qu'en début de semaine après avoir bénéficié de quelques jours de repos supplémentaires, en raison de son sacre tardif en NBA en juin avec les Spurs.

Très appliqués, les Bleus ont imposé d'entrée une énorme intensité défensive aux Croates. Débordés, ceux-ci ont laissé filer plusieurs ballons qui ont permis à la France de s'installer dans le match grâce à son jeu rapide. Avec une grosse adresse (75% à trois points après dix minutes), les Tricolores ont vite compté jusqu'à 18 points d'avance (24-6, 9e). Mais les Croates haussaient le ton en défense et une meilleure circulation de balle leur permettait de trouver des solutions à l'intérieur. Le troisième quart-temps était beaucoup plus difficile pour les Français. 

Des Bleus à la peine

Avec 11 points en dix minutes (17 au final), Dario Saric, 20 ans, considéré comme le meilleur joueur européen de sa génération, en profitait alors pour faire bien des misères aux Bleus, incapables de contenir cet ailier fort délié. Le secteur intérieur français commençait à s'effriter lentement et les Croates passaient devant (56-57, 28e). Collet laissait volontairement sur le parquet un cinq très inexpérimenté pour aguerrir ses jeunes joueurs, mais la France souffrait avec un 19-3 encaissé entre la 26e et la 32e minute (59-69).

Edwin Jackson, à la lutte avec Evan Fournier pour une place dans les douze qui iront en Espagne, inspirait alors le retour des Bleus (71-71, 36e), avec l'aide d'un Gobert enfin décidé à imposer son physique et de Thomas Heurtel, meilleur marqueur tricolore (14 pts). La France retrouvait au meilleur moment toutes ses qualités défensives, à l'image de ces deux contres consécutifs de Batum sur Zoric pour inverser radicalement la tendance.

Elle aura deux autres matches a priori du même acabit, contre la Grèce samedi (19h00) et la Serbie dimanche (20h30), pour se tester.

Collet: "Des chantiers à développer"

"Pendant un certain temps dans le match, nos intérieurs se sont un peu trompés, se sont un peu précipités, alors qu'on attend qu'ils servent notre jeu", a expliqué le coach de l'équipe de France Vincent Collet. "Ils ont voulu par moments en faire un peu trop et ça nous a beaucoup pénalisé dans la période difficile. Dans les chiffres qui sont insuffisants pour nous ce soir, il y a le nombre de passes décisives. Il faut que la balle bouge plus. Mais c'est le début, c'est normal qu'il y ait des chantiers à développer. On a aussi perdu 16 balles, c'est trop à ce niveau-là. Et au niveau du repli, on a été plusieurs fois été en difficultés."

francetv sport @francetvsport