Christian Monschau donne ses consignes
Christian Monschau (Gravelines) donne ses consignes | PHOTOPQR/VOIX DU NORD TEAMSHOOT

Gravelines s'accroche, Orléans et Nancy reviennent

Publié le , modifié le

Au lendemain de la victoire de Chalon à Pau, Gravelines a répondu présent lors de la 21e journée pour s'imposer (73-53) contre l'ASVEL et rester à hauteur des Chalonnais en tête de la ProA. A quatre longueurs, Paris-Levallois a subi un coup d'arrêt en s'inclinant à Orléans (85-61), ce qui permet aux vainqueurs de revenir à égalité avec les Parisiens, en compagnie de Nancy, tombeur de Nanterre (81-59).

Il faut avoir les nerfs solides, et Gravelines en a. Et le montre. Après avoir vu Chalon s'imposer à Pau-Orthez (74-64) vendredi soir, les hommes de Jean-Luc Monschau se sont offerts à leur tour une victoire sur l'une des anciennes gloires du basket français, l'ASVEL (73-53). Les Nordistes n'ont pas fait de détails face à l'Asvel (73-53), qui a pâti de son naufrage à trois points (1/14) et n'a pu mener que deux joueurs au-delà des 10 points (Tillie 19pts, Jackson 10pts), accumulant en plus 18 pertes de balles. Du côté de Gravelines, Reynolds (12pts), Sy (12pts), Akpomedah (12pts et Vaty (14pts) ont prouvé la solidité du collectif. Du coup, Chalon et Gravelines demeurent co-leaders de la ProA.

Mais derrière, cela se resserre. Equipe-surprise de cette saison, Paris-Levallois peine à reproduire hors de ses bases, ses bonnes prestations à domicile où les Franciliens sont invaincus. Ce fut encore le cas samedi dans le Loiret, où les hommes de Christophe Denis ont notamment pâti de la maladresse inhabituelle du meneur Eric Chatfield (4 pts, 20% de réussite). Dominateurs au rebond (38 contre 24), pratiquement irréprochables au lancer-franc (18 sur 19), les Orléanais ont compensé leurs 16 balles perdues par des points de Banks (13), Sy (12), Greene (15), Joseph (14) et Sangaré (12). Après cette défaite face à de solides Orléanais, Paris-Levallois doit donc partager la 3e place avec son adversaire du soir mais aussi Nancy, facile vainqueur de Nanterre (81-59) et qui se rattrape de sa piteuse prestation au Havre lors de la précédente journée. Après une série de deux victoires lors des sept derniers matches, les Lorrains ont remis les choses dans l'ordre, l'intégration de Bob Kurz se faisant visiblement bien puisque le joueur arrivé le 28 février a inscrit 13 points pour son premier match. Il finit troisième meilleur marqueur de sa formation derrière Amagou (16pts) et Smanick (17pts). Pour parvenir à cette victoire, le SLUC n'a pas raté son entame, punissant les Franciliens dans le 1er quart-temps (23-6). 

Longtemps mené au score, Roanne a pris l'avantage en toute fin de match face à Strasbourg, un concurrent direct dans la course aux play-offs (74-71). Lui aussi prétendant sérieux aux quarts de finale, Cholet a surclassé la lanterne rouge Hyères-Toulon (94-72) qui n'avait pu aligner que cinq joueurs pros pour sa 19e défaite de la saison.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze