Jeff Greer - Gravelines - Philippe Braud - Roanne
Jeff Greer (Gravelines) | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Gravelines à la relance

Publié le , modifié le

Le leader Gravelines accueille Orléans vendredi pour ce qui est l’affiche de cette 12e journée de championnat. Une semaine après son revers surprenant contre Dijon, le leader de Pro A doit réagir. Dans le même temps, Strasbourg se déplace sur le parquet de Roanne. Samedi, l’Asvel se rend à Nanterre tandis que Nancy devra oublier son échec d’Euroligue contre Pau-Orthez.

Oublier le faux pas. Une semaine après avoir été défait sur le parquet de Dijon (58-55), Gravelines devra réenclencher la première vendredi contre Orléans. Ce contre-temps surprenant, face à une équipe du ventre mou du championnat, ne doit pas freiner les hommes de Christian Monshau, très réguliers depuis le début de la saison (8 victoires en 10 journées et une différence de points de +169) et qui devance au classement Nancy, orphelin inconsolable du départ de Nicolas Batum. Le club de Dunkerque sera opposé à un adversaire ambitieux. Après avoir fait tomber l'Asvel la semaine dernière (71-73), les Orléanais rêvent de remonter un peu plus au classement et pourquoi pas titiller un peu plus le quatuor de tête avec Chalon et Le Mans. 

Samedi, Nancy, le dauphin du championat, tâchera d'effacer sa terrible désillusion d'Euroligue. Défaits (90-55) contre Vitoria, les coéquipiers d'Akin Akingbala doivent arrêter l'hémorragie. Pour eux, l'équation est simple : quasiment éliminés de la compétition européenne, ils doivent désormais recentrer leurs efforts sur la Pro A. L'embellie passe par une victoire contre Pau-Orthez. Un objectif mesuré face à une équipe lourdement vaincue la semaine passée contre Le Havre (102-82). Remobiliser ses troupes, tel est l'objectif de Jean-Luc Monshau, pour rester co-leader du classement avec Gravelines et Chalon. D'autant plus que Chalon s'attend à un déplacement à priori aisé sur le terrain de Poitiers, lanterne rouge du championnat.  

Vincent Fossiez @VincentFossiez