Cholet Gravelines Eitutavicius Woodside 06 2010
Eitutavicius (Cholet) prend le meilleur sur Woodside (Gravelines) | AFP - Franck Perry

Gravelines corrige Cholet, l'Asvel prend l'eau

Publié le , modifié le

Alors que Cholet doit effectuer ses débuts en Euroligue dans moins d'une semaine, le champion de France a essuyé une inquiétante défaite face à Gravelines, lors de la deuxième journée de Pro A (88-52). Cholet devra impérativement se reprendre jeudi, pour ne pas mal débuter sa saison européenne face à Sienne. Dans les autres matchs, Villeurbanne a encore craqué contre Strasbourg (82-67) tandis que Chalon-sur-Saône est allé battre Le Havre (72-64).

L'équipe des Mauges a été dépassée dès la première période par les assauts des  Nordistes. Ces derniers obtiennent une belle renvanche, eux qui avaient été éliminés par Cholet en demi-finale de ProA la saison dernière. A la mi-temps, Gravelines menait déjà 48-18, s'appuyant sur un bon pourcentage de réussite (65%), en tout cas plus flatteur que celui de Cholet (seulement 22%). Le BCM pouvait notamment compter sur Yannick Bokolo (16 points, 8 passes, 5 rebonds),  Cyril Akpomedah (20 points, 4 rebonds) et Dounia Issa (8 points, 12 rebonds, 4  passes) pour faire pencher la rencontre en sa faveur. "Ici les joueurs français sont responsabilisés et répondent présent, ça fait  plaisir", a déclaré Issa, nouvelle recrue du BCM qui ouvre ainsi son compteur de  la saison après son échec à Nancy lors de la première journée."On a raté beaucoup de choses faciles, je suis très déçu de notre prestation  défensive. On va à Sienne jeudi et ils sont encore bien meilleurs" que  Gravelines, a déclaré le meneur Fabien Causeur sur Sport+.

Plus tard dans la soirée, Villeurbanne a enregistré une nouvelle défaite, la deuxième de sa saison, en s'écroulant complètement contre Strasbourg (82-67). L'Asvel, champion de France en 2009 semble payer la jeunesse de son effectif, comme le souligne son entraîneur, Vincent Collet. Pourtant l'argument de la jeunesse est difficile à défendre contre l'effectif de Strasbourg, manquant lui aussi d'expérience. Strasbourg peut féliciter ses artilleurs : Ricardo Greer et Abdoulaye Mbaye, auteurs de 18 points tous les deux et grands artisans de la victoire des Alsaciens.

Peu de surprises dans les autres rencontres de la soirée : Paris-Levallois a retourné la situation contre Poitiers en s'imposant (75-63) grâce à 22 points de Noël. après avoir été mené de 12 points à la mi-temps. Roanne a comme prévu  dominé Hyères-Toulon (98-76) avec 17 points de Rivers et de Bogdanovic tandis que Chalon-sur-Saône s'est imposé devant Le Havre (72-64) avec 16 points et 7 passes  de Steed Tchicamboud dans un match marqué par un gros déchet offensif.

Romain Bonte