Le Mans Villeurbanne Kahudi E.Jackson 092010
Charles Kahudi (Le Mans) défend sur Edwin Jackson (ASVEL) | AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER

Fin de série pour l'ASVEL

Publié le , modifié le

La belle série de succès qui avait permis à Villeurbanne de se repositionner dans la perspective des play-offs, s'est achevée vendredi en match avancé de la 24 journée de ProA avec la victoire du Mans à l'Astroballe 81-70 Une victoire logique qui relance également les Manceaux et qui permet de donner un peu plus de suspense pour une fin de championnat qui s'annonce très disputée pour les places qualificatives.

Après deux revers de rang, dont un à domicile face à Hyères-Toulon, les Manceaux ont remis la marche avant pour remonter à une provisoire septième place, à égalité avec leur victime du jour, qui compte un match en moins. A six journées de la fin de la saison régulière, même si les positions sont loin d'être acquises,  les Sarthois restent donc dans les clous pour une place en quarts de finale où ils pourraient jouer un rôle s'ils continuent à montrer autant de maîtrise que vendredi à l'Astroballe.

A domicile et en vue de se ménager quelques points d'avantage avant un calendrier plutôt compliqué,  l'occasion était belle pourtant pour Villeurbanne, qui restait sur quatre victoires en cinq matches, de faire un pas de plus vers le grand huit. Après deux semaines sans compétition en raison du report de leur dernier match contre Gravelines (qualifié en Eurocoupe), les Rhôdaniens avaient tous les atouts pour frapper un grand coup, et  indiquer à tous les concurrents qu'ils étaient de retour dans le gratin du basket français après un début de saison pour le moins catastrophique.
La confiance dans laquelle baignaient les hommes de Ghrib n'a cependant pas suffi pour renverser la tendance du terrain. Notamment, les fautes techniques de l'ASVEL qui ont donné du grain à moudre à des Manceaux qui n'ont demandaient pas tant, et qui se sont appliqués à faire bonifier leur excellente entrée en matière.    

C'est en effet avec beaucoup de sérieux et d'application qu'ils ont géré leur avance creusée dès le premier quart d'heure de jeu (27-14) alors qu'en face les Villeurbannais, dans un excès de précipitation et de maladresse, perdaient un nombre incalculable de ballons (20 au total). Handicapés par leur indiscipline, les joueurs de l'ASVEL, pour qui ce revers casse une belle dynamique, n'ont jamais réussi à revenir dans la partie malgré l'activité de Walsh (17 points, 7 passes mais aussi 5 balles perdues) et de Pops Mensah-Bonsu (14 points, 13 rebonds).

Ce sont au contraire les Manceaux, qui ont su imposer leur rythme et leur régularité, qui ont terminé tranquillement n roue libre avec un excellent Ben Dewar qui a fait le plus grand mal à son ancienne équipe (12 points) en compagnie d'Alex Acker (17 points) et Antoine Diot, (11 points, 4 rebonds, 3 passes et 6 interceptions).

Cette victoire permet au MSB, toujours en difficulté, mais dont on sait qu'il est capable du meilleur comme du pire, d'espérer revenir dans la course aux play-offs. Mais pour les Sarthois (4e budget du championnat) comme pour l'ASVEL (premier budget !) rien n'est encore fait. Les prétendants, Pau-Orthez, Strasbourg, Le Havre, voire Orléans, ne sont pas si loin derrière. 

CG