Le CSKA Moscou, champion d'Europe 2019
Le CSKA Moscou, champion d'Europe 2019 | LLUIS GENE / AFP

Nando De Colo et le CSKA Moscou à nouveau sur le toit de l'Europe

Publié le , modifié le

Le CSKA Moscou de Nando De Colo est redevenu champion d'Europe de basket en battant l'Efes Istanbul 91 à 83 en finale de l'Euroligue dimanche à Vitoria. C'est le deuxième titre personnel pour l'arrière de l'équipe de France après celui de 2016 et le huitième du club russe, qui se rapproche du record du Real Madrid (10). Le club espagnol a d'ailleurs terminé troisième en remportant la petite finale face au Fenerbahce (75-94).

En finale, l'apport du Nordiste, pièce-maîtresse de l'équipe de France depuis une dizaine d'années, a été solide, même s'il a été gêné par des fautes précoces. Il a réussi un panier à trois points crucial qui a repoussé l'Efes à neuf points à cinq minutes de la sirène et fini le match avec une ligne de statistiques très propres: 15 points à 5/6 au tir, 4 rebonds et 4 passes décisives. Nando De Colo est le deuxième Français deux fois champion d'Europe des clubs après Antoine Rigaudeau avec la Virtus Bologne.

C'est le huitième titre du CSKA Moscou (dont 4 entre 1961 et 1971), qui se rapproche ainsi du record du Real Madrid (10). Le club russe est de loin le plus régulier des années 2000 avec 16 participations au Final Four lors des 17 dernières éditions (dont les 8 dernières). Mais son taux de réussite y était plutôt faible au point de s'être collé une image de "looser". L'Efes était l'invité-surprise du Final Four. L'an passé, il avait terminé dernier de la saison régulière. Le club d'Istanbul a créé une nouvelle sensation en demi-finale en dominant (92-73) le derby contre Fenerbahçe, le champion de 2017, diminué par les blessures.

Le CSKA a maîtrisé la finale. En tête de 14 points en première période grâce à ses Américains Will Clyburn (MVP du Final Four) et Cory Higgins (20 points chacun au final), il a été un peu ballotté au retour des vestiaires lorsque Istanbul est passé devant pour la seule fois du match (45-44). Mais les Moscovites ont reconstitué rapidement un petit matelas d'avance qu'ils ont conservé sans trop trembler jusqu'à la fin. Du côté de l'Efes, l'Américain Shane Larkin (29 points) était un peu isolé.
 

AFP