Euroligue: Villeurbanne perd à Vitoria, les espoirs de Top 8 s'amenuisent

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Villeurbanne
Adreian Payne (Asvel) en Euroligue face à Vitoria | MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Une victoire était nécessaire pour entretenir l'espoir d'accrocher le Top 8 qualificatif en Euroligue mais Villeurbanne s'est montré incapable d'en sentir le souffle. Mené de bout en bout sur le parquet de Vitoria (79-65), l'Asvel s'est incliné logiquement.

Sans Charles Kahudi (cheville), Amine Noua (cheville) ni Edwin Jackson (ménagé), jamais les hommes de Zvezdan Mitrovic n'ont été en mesure de décrocher un second succès à l'extérieur, après celui ramené de Belgrade mi-novembre (74-72). Après cette 24e journée d'Euroligue, ils totalisent désormais un ratio de 9 victoires pour 15 défaites, à deux succès de la 8e place, la dernière qualificative pour les playoffs.
 

Les espoirs nés du succès décroché mardi à l'Astroballe devant le Bayern Munich (75-65), après l'énorme trou d'air du mois de janvier et une série de six défaites consécutives, est retombé tel un soufflé.  Sur courant alternatif, les Rhodaniens n'ont jamais pris les commandes de la partie et ont même compté jusqu'à 18 points de retard.

13-0, fin des espoirs

Seul un deuxième quart temps maîtrisé, remporté 24-19 après une entame ratée, leur ont permis de songer s'imposer dans la Buesa Arena. Menés de deux unités à la pause (39-37), les Villeurbannais se sont fait à nouveau distancer en début de seconde période. Les Basques enfilant les paniers à trois points, tandis que le champion de France faisait preuve d'un mélange de précipitation et de naïveté en attaque. Résultat: 11 points de retard avant d'attaquer le dernier quart temps. S'ils ont réduit cet écart à cinq unités (62-57) à l'entame du dernier quart, ils ont encaissé un 13-0 dans la foulée (75-57). Rédhibitoire.

Avec AFP

France tv sport francetvsport