Euroligue messieurs : l'Asvel trop maladroite pour battre Milan

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
TJ Parker
Les joueurs de TJ Parker se sont inclinés à Milan | PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Villeurbanne n'a pas réussi à battre l'AC Milan vendredi, lors de la 2e soirée de l'Euroligue messieurs de basket-ball. Le score final (87-73) reflète l'écart d'efficacité entre des Italiens costauds et des Français maladroits.

Menée de trois points seulement (20-17) après un premier quart-temps consacré à organiser sa défense, l'Asvel est revenue à un point seulement dès la reprise, mais un panier à trois points de Rodriguez a aussitôt douché l'enthousiasme des Français, d'abord victimes d'un cinglant 7-2 en deux minutes puis distancés 31-20 au bout des deux suivantes.

Le deuxième quart-temps a logiquement été plombé par ce démarrage raté mais l'écart, qui a brièvement atteint 12 points, a diminué grâce à un superbe panier à trois points de William Howard, sans opposition. Puis l'Asvel est même revenue à quatre points (40-36) grâce à une belle séquence collective, enfin, conclue par Amine Noua.

Menée 45-40 à la pause, l'Asvel ne s'en sortait pas si mal, autour d'un solide Moustapha Fall. "Il faut d'abord qu'on fasse des efforts en défense", a résumé TJ Parker. Mais ses joueurs ont tout de suite perdu des ballons d'attaque, continué à rater des lancers francs et se sont fait punir, malgré la rentrée de Guerschon Yabusele, guéri du coronavirus : 57-45 puis 59-47 pour Milan (+12), tout était à refaire.

Revenue à quatre points, l'Asvel a craqué

L'écart est redevenu raisonnable, 61-54 au début de la dernière période, grâce à un 16-14 encourageant dans le troisième quart-temps. Et l'Asvel est encore revenue à quatre points (61-57) grâce à Yabusele, mais Milan, porté par Sergio Rodriguez et Luigi Datome, a remis un gros coup d'accélérateur pour se détacher : 78-62 (+16) à quatre minutes du buzzer.

C'est la deuxième défaite en Euroligue pour les hommes de TJ Parker, le frère cadet de Tony, qui avaient perdu de justesse à Valence (65-63). Elle survient aussi après une courte défaite en Elite (104-102), dimanche dernier face à Bourg-en-Bresse.

Trois occasions de se racheter et de se relancer vont arriver très vite : dimanche à Cholet en Elite, puis mardi et jeudi à l'Astroballe, encore en Euroligue, face au Panathinaïkos et à l'Etoile Rouge de Belgrade. C'est la deuxième saison d'affilée de Villeurbanne en Euroligue et le rythme s'accélère.

AFP