ASVEL

Euroligue : L'ASVEL vole en éclat chez le Maccabi Tel-Aviv (93-62)

Publié le , modifié le

Villeurbanne n’a pas fait le poids cette fois. La formation lyonnaise a été étrillée jeudi sur le parquet du Maccabi Tel-Aviv (93-62) pour le compte de la 11e journée de l’Euroligue. La formation française a été dominée de A à Z chez un des principaux cadors européens. Avec ce troisième revers européen de rang, l’ASVEL passe dans le négatif avec cinq victoires et six défaites.

Décidément, l’ASVEL n’y arrive pas loin de ses bases en Europe cette saison. Tantôt flamboyant à la maison avec plusieurs victoires de prestige, le champion de France a subi une nouvelle large défaite à l’extérieur chez le Maccabi Tel-Aviv. La formation de Zvezdan Mitrovic a couru après le score tout le match durant et commence sans doute à payer le rythme infernal de l’élite européenne.

Villeurbanne y aura cru un quart-temps seulement. Le club de Tony Parker a ensuite totalement explosé, incapable de se montrer dangereux de loin (3/19 de loin) et plombé par les absences d’Antoine Diot et Adreian Payne, blessés. Bien présents, plusieurs cadres sont, eux, passés à côté à l’image de Livio Jean-Charles (2 points à 1/7 au tir) ou Edwin Jackson (5 points à 1/5), en difficulté ces dernières semaines.

Sans leader à même de prendre les choses en mains en deuxième période, l’ASVEL s’en est remis à quelques exploits de son jeune prodige Théo Malédon, meilleur marqueur des siens avec… 10 petites unités. Bien trop peu pour espérer quoi que ce soit face au "club-nation" et son public fervent. La formation française a totalement implosé pour finir à 31 unités. Le revers est lourd mais logique, tant l’écart entre les deux clubs était flagrant, loin de l’ASVEL conquérante et pleine de cœur vue en début de saison dans cette compétition. Avec trois défaites de rang, l’heure est à la réaction pour ne pas voir le wagon des play-offs déjà s’éloigner.