Le jeune Matthew Strazel (ASVEL) à trois points
Le jeune Matthew Strazel (ASVEL) à trois points | MaxPPP

Euroligue : l'ASVEL retrouve la victoire contre Milan

Publié le , modifié le

L'ASVEL a remporté son 6e match d'Euroligue face à l'Olimpia Milan (89-82), stoppant une série de quatre défaites européennes. Les Villeurbannais ont renversé leurs adversaires dans le troisième quart-temps pour offrir une victoire à leur public.

Impériale en Pro A, l'ASVEL a mis fin à une série de quatre défaites en Euroligue en s'imposant contre l'Olimpia Milan (89-82) de l'Argentin Luis Scola et de l'entraîneur italien Ettore Messina, ancien assistant de Gregg Popovich à San Antonio. Les Rhodaniens ont signé leur 6e succès en 13 matches européens. Ils se replacent à une victoire des huit premières places, synonymes de play-offs, à quatre jours d'un déplacement très attendu à Barcelone. 

Deux quart-temps difficiles

Les deux première périodes ont été frustrantes pour l'ASVEL, jamais complètement larguée mais jamais non plus en mesure de prendre le match à son compte. Ils se sont contentés de suivre Milan à distance, limitant leur retard. Les Italiens ont plusieurs fois creusé l'écart jusqu'à une dizaine de points, mais les hommes de Zvezdan Mitrovic ont systématiquement répondu pour rester à moins de dix points. 

Le réveil après la pause

L'ASVEL a fait la différence dans le troisième quart-temps. Menés 38-45 avant la pause, ils sont revenus à hauteur dès le retour des vestiaires, un temps sans parvenir à prendre l'avantage. Les Rhodaniens sont finalement passés en tête à 3 minutes et 50 secondes de la fin de la période, grâce à un panier de Livio Jean-Charles. Jordan Taylor (13 points) et David Lighty (17 points), les deux piliers de cette victoire, ont pris le relais pour infliger un 32-16 à Milan.

Barcelone mardi soir

Le quatrième quart-temps a été celui de la résistance face au retour italien. Lighty a interrompu un 9-0 en faveur de Milan, revenu à quatre points. Taylor a suivi d'un trois points salvateur pour redonner de l'air aux siens. Passé ce coup de chaud, et aidés par plusieurs fautes adverses, les Villeurbannais ont parfaitement géré la fin de match pour préparer au mieux leur déplacement à Barcelone.