Real Barça
Ante Tomic n'a rien pu faire face à Felipe Reyes | GIUSEPPE CACACE / AFP

Euroligue: Le Real corrige le Barça

Publié le , modifié le

Le Real Madrid, comme en 2013, a pris le meilleur sur le FC Barcelone qui a sombré en seconde période (100-62), en demi-finale de l'Euroligue vendredi à Milan.

Les Madrilènes, qui depuis 1995 attendent d'accrocher une neuvième C1, auront une nouvelle chance d'y parvenir dimanche (20h) face au Maccabi  Tel-Aviv, qui avait auparavant opéré un sensationnel revirement de situation face au CSKA Moscou (68-67). Le Real s'était incliné l'an passé en finale face à l'Olympiakos le Pirée, déjà sacré en 2012, et qu'il a éliminé cette saison en quart de finale.

Il sera cette fois-ci le grand favori, tant il a survolé cette demi-finale face au Barça, l'équipe qui avait fait la plus forte impression lors du top 16. Les Madrilènes ont récité le jeu d'attaque rapide et inspiré qui en fait  l'équipe la plus agréable à regarder, et qui a permis à deux de ses joueurs, Sergio Rodriguez et Rudy Fernandez, d'être désignés dans l'équipe-type de la saison.

Rodriguez, taille MVP

Le Barça est rentré le mieux dans le match, en s'appuyant sur son géant croate Ante Tomic (16 points, 8 rebonds), le seul Barcelonais à surnager. Mais le jeu offensif des Catalans s'est progressivement désagrégé, les autres individualités passant complètement au travers, et leur défense n'a  jamais réussi à prendre la mesure des Madrilènes.

L'entrée de Rodriguez (21 pts, 6 passes décisives) dans le deuxième quart-temps a permis au Real de retrouver ses automatismes, pour atteindre la pause avec une avance déjà confortable (45-37). ,La seconde période a viré au cauchemar pour les Catalans, complètement étourdis par les assauts de Rodriguez, Fernandez (12 pts, 4 rds) ou autres Nikola Mirotic (19 pts, 4 rds), en pleine confiance et réussite (14 sur 29 à  trois points).

AFP