Le joueur de Chalon Jean-Baptiste Michel face à Idbihi (Alba Berlin)
Le joueur de Chalon Jean-Baptiste Michel face à Idbihi (Alba Berlin) | AFP - Philippe Merle

Euroligue: Chalon tout proche de la sortie

Publié le , modifié le

Chalon-sur-Saône est au bord de l'élimination en Euroligue après sa défaite à domicile 87-82 face à l'Alba Berlin jeudi lors de la septième journée. Ce cinquième revers place les champions de France dans une situation pratiquement impossible par rapport aux Allemands, concurrents directs pour une qualification au Top 16. Chalon doit ainsi gagner deux de ses trois derniers matches, face au Maccabi, Sienne et Malaga, pour pouvoir espérer.

Autant dire qu'il faudra un petit miracle aux Bourguignons face aux trois équipes les plus fortes du groupe B pour pouvoir imiter Pau-Orthez, dernière équipe française à avoir atteint le Top 16, en 2007 déjà.

Chalon craque en deuxième période

Lors de ce match, Chalon était pourtant bien parti dans la rencontre, prenant jusqu'à neuf points d'avance en première période. Mais ce matelas a fondu peu à peu par manque de solutions en attaque et d'un gros déficit dans la raquette. Handicapé par les fautes rapides de Sheldon Williams, son meilleur rebondeur, l'Elan, porté par une belle adresse à trois points au départ, n'a pratiquement existé que par les lancers francs en deuxième période. Le nouveau meneur Kevin Houston, arrivé en début de semaine, n'a pas pesé.

Seuls Blake Schilb (21 points, 7 passes, 7 rebonds) et Brion Rush (21 points, 6 rebonds) ont réussi à trouver la cible, alors qu'en face Berlin déroulait son jeu bien huilé et sa meilleure alternance extérieur-intérieur. Comme à l'aller, les Allemands ont pu compter sur un Heiko Schaffartzik diabolique à trois points et un Yassin Idbihi dans tous les bons coups. Distancé de neuf points à 1:20 de la fin, l'Elan a cru au miracle grâce à  Schilb et Rush qui lui ont permis de revenir par trois fois à deux points. Mais en vain puisque Berlin est resté solide aux lancers francs.

Malaga et le CSKA qualifiés

Malaga et le CSKA Moscou ont rejoint Barcelone, qualifié depuis la semaine dernière, en Top 16. Malaga a logiquement et largement dominé 63-48 les Polonais de Gdynia, les maillons faibles du groupe B, qui n'ont rentré qu'un seul de leurs 21 tirs à trois points de la soirée. Le CSKA Moscou a fait le nécessaire dans le groupe D en venant facilement à bout 78-61 du Partizan Belgrade, privé de son meneur de jeu français Léo Westermann, blessé à une cheville. Dans le même groupe, Barcelone est toujours invaincu après sa promenade de santé 90-66 face à Vilnius, avec 24 points de Juan Carlos Navarro.

Grosse victoire du champion en titre, l'Olympiakos, qui a surclassé l'Efes Istanbul 75-53 avec 17 points de Papanikolau dans le groupe C, où Milan a fait une excellente opération en battant 75-60 le Zagreb de Mickaël Gelabale. A noter enfin le succès attendu 85-68 des Turcs de Fenerbahçe sur Ljubljana, malgré 23 points de Dylan Page pour les Slovènes.

Gilles Gaillard