Euroleague: A Berlin, Limoges veut continuer à espérer

Euroleague: A Berlin, Limoges veut continuer à espérer

Publié le , modifié le

Encore frustré par son passage à vide à Malaga (69-75), Limoges espère un match plein chez l'Alba Berlin (20h00) afin de rester dans la course à la qualification pour le Top 16 de l'Euroligue messieurs de basket. Il avait suffi de cinq minutes, dans le troisième quart-temps, pour que le champion de France laisse filer la victoire en terre andalouse.

Ce soir-là, le CSP a subi sa deuxième défaite en trois matches et manqué une occasion de prendre de l'avance au classement sur ses concurrents directs pour l'accession à la deuxième phase, où aucun club français n'a figuré depuis Pau-Orthez en 2007. Quatrième, la dernière place qualificative pour l'échelon supérieur, le club limougeaud n'a qu'un succès d'avance sur le Cedevita Zagreb, son prochain adversaire, qu'il avait battu 71-60 à Beaublanc. C'est dire l'importance de ce déplacement outre-Rhin.

En mettant fin à l'invincibilité de Strasbourg (65-56), lundi en Championnat de France, les hommes de Jean-Marc Dupraz s'y sont bien préparés, en particulier Adrien Moerman, étincelant en Alsace. "A Berlin, il faudra jouer 40 minutes comme face à Strasbourg et pas seulement 35 comme à Malaga. Si on y arrive, on aura des chances de gagner", affirme l'intérieur français, auteur de 24 points et 8 rebonds au Rhénus. "C'était bien de jouer un gros après Malaga, souligne Jean-Marc Dupraz. Ça nous a remis tout de suite dans le bain. Je ne sais pas si on a fait le match idéal avant Berlin mais ce qu'on a produit est intéressant".

L'Alba veut ouvrir son compteur

Limoges rencontrera une équipe qui n'a plus le droit de se rater. Leader invaincu en Bundesliga (six victoires), l'Alba Berlin a perdu ses trois matches en C1, dont deux à domicile face au CSKA Moscou (68-84) et au Maccabi Tel-Aviv (69-84), le tenant du titre. "Ce sera déjà un match à la vie à la mort, qu'il faudra remporter pour rester dans la course du Top 16", fait valoir l'entraîneur serbe de l'Alba Sasa Obradovic, lui-même ancien joueur du CSP (1993-1994).

Les deux équipes ne se sont plus affrontées depuis février 1992 et une victoire de l'Alba à Beaublanc (77-73) en Coupe des vainqueurs de coupe. Ce duel sera l'occasion de retrouvailles entre les meneurs Leo Westermann et Clifford Hamonds, partenaires à Villeurbanne lors de la saison 2010-2011. Outre le joueur américain, Limoges devra aussi se méfier de l'ailier croate Marko Banic, arrivé l'été dernier en Allemagne. Après cette rencontre cruciale, le CSP achèvera sa série de déplacements (quatre) dimanche à Nanterre. Un autre rival pour la première place de la ProA et donc un nouveau défi à relever.

AFP